alain weill bmf lci tf1 économie tnt 26 i-télé infomation concurrence
espoir économie politique médias europe

ven.

18

déc.

2015

[Génial] Alain Weill, patron de BFM, dénonce « la loi du marché » (mais uniquement dans le secteur de l'info continue...)

 

Hier, après plusieurs mois de tergiversations, le canal 26 de la TNT a été attribué par le CSA à la chaîne LCI (groupe TF1). BFM et I-télé, qui se partagent aujourd'hui l'information continue en France, tremblent évidemment. Trois acteurs au lieu de deux, c'est mécaniquement une audience et des recettes publicitaires en baisse...

 

Ce matin, sur France Info, en écoutant Alain Weill s'indigner de la « dérégulation » du secteur, de cette « loi du marché » qui « ne profitera (même pas) au consommateur », on se pinçait pour y croire.

 

Patron de chaînes (BFM Business, TV, RMC) sur lesquelles les journalistes en appellent chaque jour à la libéralisation de chaque secteur de l'économie, dénonçant à l'envi l'état obèse en France, les privilèges de la fonction publique, les impôts, les charges, la régulation, le code du travail, Alain Weill venait chouiner au micro que c'était vraiment trop injuste d'ouvrir son propre secteur à la concurrence.

 

Lire la suite 6 commentaires

mer.

16

déc.

2015

Gérard Longuet : "Les Français ont des poils dans la main..."

Si toi aussi tu penses que...

- « C'est extrêmement réjouissant de savoir que l'on promeut en effet des formes nouvelles de sexualité dans l'école et qu'on combat en même temps la pédophilie… Il y a quand même un moment où il faut savoir sur quelles valeurs on s'arrête… »

-"il vaut mieux que ce soit le corps français traditionnel qui se sente responsable de l'accueil de tous nos compatriotes" (et non pas un migrant comme Harlem Désir qui présidait la HALDE)

-"les français ont des poils dans la main"...

 

...sache qu'il te reste une chance, à l'instar de Gérard Longuet, de faire une carrière politique de 40 ans et de finir sénateur.

 

Lire la suite 45 commentaires

mer.

25

nov.

2015

Yves Calvi, invité de « Médias le Mag » : entre flagornerie et auto-satisfaction

L'émission Médias le Mag, diffusée sur France 5 et présentée par Thomas Hugues, était consacrée la semaine passé au traitement journalistique des attentats du 13 novembre 2015. En invitant Yves Calvi, (qui anime C dans l'air sur cette même chaîne), l'animateur prenait évidemment le risque de ne pas vouloir fâcher un collègue, en posant d'éventuelles questions un peu trop tatillonnes.

Ça n'a pas loupé.

Entre cirage de pompes et congratulations, on a passé un bon moment sur France 5. Les téléspectateurs, en revanche n'ont pas dû décrypter grand chose.


Lire la suite 4 commentaires

lun.

23

nov.

2015

Pascal Praud, l'info à la limite du hors-jeu

Ce qu'il y a de merveilleux dans le métier d'éditorialiste, c'est que dire n'importe quoi, eh bien n'importe qui peut le faire !

Tenez, Pascal Praud, par exemple. Depuis 30 ans qu'il commente des matchs et anime des émissions footballistiques, il a visiblement beaucoup réfléchi au monde qui l'entoure.

Pour cela, sans doute, et pour connaître son avis éclairé et original sur la politique, l'économie, le terrorisme - enfin à peu près tout -, Yves Calvi l'a recruté dans sa matinale sur RTL, pour une chronique d'une minute d' « info » très, très TRES droitière...

Connaissant le légendaire sens du pluralisme d'Yves Calvi, on imagine sans mal que Pascal Praud est censé faire contrepoids aux idées gauchistes d'Eric Zemmour, dont la chronique est diffusée quelques minutes plus tard...

Lire la suite 7 commentaires

dim.

08

nov.

2015

Soutien à "Arrêt sur Images"

La qualité du site "Arrêt sur Images" n'est plus à démontrer. Ce médias, promoteur d'une pensée originale, honnête intellectuellement, et indépendante des financeurs privés constitue une exception trop rare en France, surtout dans le contexte de concentration actuel.

Aujourd'hui, nous relayons l'appel aux dons lancé par Daniel Schneidermann et son équipe, à qui le fisc demande un versement de 540 000 euros, à débourser immédiatement avant de pouvoir contester le jugement (et sans doute se faire rembourser).

Les détails sont clairement explicités sur le site, ici.

En 3 jours, 140 000 Euros ont été rassemblés. C'est déjà une somme importante.

Nous tenions à contribuer à la collecte et à faire circuler l'information.


Pour donner c'est ici.


Lire la suite 4 commentaires

mar.

03

nov.

2015

Air France : Vol au dessus d'un nid de toutous (Nada-info.fr)

L'excellent site nada-info.fr revient, en deux courtes vidéos de 4 minutes, sur le traitement médiatique réservé aux syndicalistes d'Air France ayant arraché la chemise de leur DRH le mois dernier.

En voyant les noms des journalistes s'enchaîner, on se demande comment le fait d'être tous d'accord entre eux ne leur pose pas question.



Lire la suite 4 commentaires

mer.

14

oct.

2015

Air France : un "voyou" peut en cacher un autre

Pas facile d'être DRH à Air France, ni nulle part d'ailleurs, au moment de lourder 2900 personnes...

Disons qu'il faut savoir "mouiller la chemise"... comme on dit. (facile)

Alors, les images "ont fait le tour du monde" a-t-on entendu sur les principales chaines de télévision ; elles ont "choqué la classe politique dans son ensemble" ; et puis c'est "l'image de la France qui a été dégradée"...

Et si Manuel Valls s'est empressé de montrer les muscles le soir même pour les JT, assurant que l'ordre serait bientôt rétabli (dormez braves gens !), et les "voyous" bientôt coffrés, ce même premier ministre chantait visiblement moins fort sur le tarmac de l'aéroport de Ryad, son attachement à l'image de la France, venue vendre des armes à une monarchie pétrolière médiévale.

 

Mais enfin, quoique Valls eût fait un excellent lauréat, le véritable "voyou" dans l'affaire du DRH et de la chemise, restera bel et bien Alexandre de Juniac, patron d'Air France. Étrangement, on a moins vu circuler, à la télévision, les images de ce "capitaine d'industrie", de ce "grand patron" à la française, en train d'expliquer à un parterre de dirigeants, et sous l’œil expert de Monsieur Pierre Gattaz (premier rang), sa façon de penser les "acquis sociaux" en France, la retraite, le droit de grève, ou encore le travail des enfants...

 

Lire la suite 7 commentaires

On en reparle...

résultats élections européennes 2014 france populisme FN UMP PS FDG