lun.

24

sept.

2012

La France fait la manche au Qatar

qatar montebourg france banlieues

Arnaud Montebourg est-il en passe d'assumer son statut de plus grand mangeur de chapeaux de notre pays ?

C'est une question à laquelle il faut répondre par l'affirmative, au vu des dernières révélations du journal Libération du lundi 24 Septembre 2012, confirmant que le « ministre démondialisateur » avalisait la création d'un fond d'aide aux banlieues françaises, majoritairement financé par le richissime émirat du Golfe.

En y intégrant une participation de l’État français, Monsieur Montebourg espère ainsi pouvoir justifier que l’hexagone, bien sûr, ne perdra pas la main sur son propre territoire. Et bien si, encore un peu plus.

Absurdité de la toute puissance de l'argent, cruauté de cette mondialisation sans foi ni loi que le ministre disait pourtant vouloir combattre, le prince Qatari n'en finit plus de faire ses courses dans une France transformée en Leader Price où tout est à vendre, où tout est négociable : un club de foot, les hôtels de luxe, ou un plan banlieues pourquoi pas...

 

Depuis 1995 et l'accession au pouvoir du prince Hamad bin Khalifa Al Thani, l'émirat s'est considérablement enrichi grâce aux hydrocarbures, grâces à des politiques fiscales extrêmement avantageuses pour les particuliers, pour les grandes entreprises, ainsi que par le financement de projets d'infrastructures colossaux, voire indécents. Aujourd'hui, le Qatar compte parmi les pays les plus riches du monde ; il a pris une place déterminante dans les négociations internationales notamment grâce à la chaîne Al-Jazeira, et accessoirement on s'en doute, grâce à un certain nombre de mallettes de biftons qui doivent circuler en sous-main.

Tout naturellement, le Qatar organisera les Mondiaux de Handball en 2015 et la Coupe du Monde de football en 2022...

 

En attendant, puisque l'argent coule à flots, autant en profiter pour se payer une banlieue française. Ça ne coûte pas grand chose... et ça peut rapporter gros. D'autant que, misère, ce sont les élus français qui sont venus voir le prince en lui demandant de l'aide !

 

Extraits d'un article du Journal Le Monde (1)

 « les élus écrivent à l'ambassadeur du Qatar en France, qui  accepte de les recevoir. Peu de temps après, ce dernier   organise un voyage d'une semaine à Doha, la capitale de l'émirat. Dix élus s'y rendent. Là-bas, la délégation déjeune avec l'émir cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, rencontre plusieurs responsables et distribue plusieurs dizaines de CV français. "Pour une fois, notre identité était valorisée et n'était plus un handicap", explique Kamel Hamza, président de l'Aneld et conseiller municipal UMP à La Courneuve ». De retour dans l'Hexagone, l'ambassadeur du Qatar en France annonce la création du fonds d'investissement de 50 millions d'euros. "Avec la crise économique, il est de plus en plus difficile de trouver des fonds, explique Kamel Hamza. Mais ce n'est ni de la philanthropie, ni du mécénat. C'est un investissement gagnant-gagnant, et il va falloir présenter des projets sérieux.

 

qatar france banlieues montebourg

 

Gagnant-gagnant...

Désespoir ou naïveté des élus de tous bords, contraints de se tourner vers les pays du Golfe pour espérer un mieux sur le front de l'emploi...? A l'heure où Jean Marc Ayrault annonce 37 Milliards de hausses d'impôt prévues pour la seule année 2013, ces 50 millions semblent si dérisoires qu'on ne peut y voir qu'un nouvel aveu officiel de l'abandon des zones marginales de la République.

La faillite des plans banlieues successifs est d'abord celle d'une société dans laquelle l’État cherche partout à se désengager pour raisons idéologiques et financières ; un état incapable de ponctionner plus sans être accusé de plomber la compétitivité, au risque de ne plus pouvoir agir sur l'emploi, ni financer l'école et la sécurité de manière suffisante, garantissant ainsi sa légitimité.

 

Arnaud Montebourg, héraut mort-né de la Démondialisation, qui défendait autrefois un état fort, maître chez lui, capable de mettre les banques sous tutelle, et de rabattre son caquet à l'argent fou, n'aura pas fait long feu.

 

Car, le Qatar n'est pas philanthrope c'est le moins qu'on puisse dire ; d'ailleurs pourquoi le serait-il ? Comme toute nation, il cherche à tisser des liens et à établir des relais d'opinion au service de ses intérêts ou ceux de la caste qui le dirige.

Mais le financement de l'insertion des populations au chômage en France n'a plus rien a voir avec le rachat du PSG – le sport a depuis longtemps entériné sa propre soumission au monde des financiers – où celui d'actions du CAC 40.

Comme l'explique Nabil Ennasri, doctorant à l'université de Strasbourg, auteur d'un mémoire de DEA sur le Qatar et responsable du Collectif des musulmans de France :

"L'investissement dans les banlieues participe d'une stratégie globale. En 2008, les élites qataries ont

élaboré le 'Qatar national vision 2030' pour imaginer

ce que sera la place du pays dans le monde d'ici vingt

ans. Si le Qatar cible les banlieues et la communauté

arabo-musulmane, c'est pour qu'elles soient, à terme,

un relais de ses idées en France." (2)

 

Quelle étrange idée que d'avouer à demi mot que le Qatar ne s'occupera que de la communauté arabo-musulmane... quoique d'autres participants au projet s'en défendent. Et dans le doute, quelle étrange idée pour le Parti Socialiste que de se trouver en phase avec une telle idéologie communautariste, au mépris du fait que les citoyens dont on parle, dont on veut s'occuper sont des français, avant d'être des arabo-musulmans! Faudra-t-il un collectif par nationalité, par religion, par identité bientôt, chargé d'intégrer en France les membres de sa petite communauté, pourtant tous citoyens de la République, afin de résoudre nos problèmes ? Quelle illusion !

 

Le chômage de masse demeure la première – quoique non la seule - des causes de la relégation de millions de personnes en France mais cette question n'est absolument pas spécifique aux banlieues. Il est la conséquence d'une politique libre échangiste et monétariste absolue qui empêche les sociétés et les États d'offrir aux zones paupérisées une place dans le système productif et donc dans la vie collective. Dans les banlieues, les problèmes sont nombreux et ne se limitent pas au chômage. Les politiques à mettre en place sont complexes, et nécessitent de très gros moyens urbanistiques et sécuritaires.

Quel constat d'impuissance ! quel aveu de faiblesse envoyé aux habitants de ces quartiers : « comme pour le chômage, nous avons tout essayé, nous, dirigeants de la 5ème puissance mondiale ne pouvons rien pour vous... En revanche.. le Prince du Qatar, lui, avec 50 millions d'euros peut tout changer... d'ailleurs, ses compétences sont reconnues...»

Le Parti Socialiste, tendance diversitaire, n'a pas acté qu'il ouvre chaque jour un boulevard toujours plus grand au développement de ce communautarisme économique et à la privatisation de missions régaliennes.

 

Le Qatar avance ses pions en France, tout comme la Chine en Afrique, en Grèce ou en Espagne, avec une voracité telle qu'ils doivent rire d'être si bien accueillis. Alors, on peut toujours attendre monts et merveilles de la part de ces nouveaux richissimes bienfaiteurs, un secours inattendu en période de grave crise, mais compter sur les autres pour résoudre ses problèmes, qui plus est par le biais communautaire, est une folie. Laissez donc l'argent circuler, d'où qu'il vienne, tout ira pour le mieux... Dans la théorie économique, on appelle ça la main invisible...

Montebourg, il appelle ça la main qatarie.

 

 

Frederichlist

Deutschland über alles ?
Deutschland über alles ?
La Haine de la France
La Haine de la France

Écrire commentaire

Commentaires : 17
  • #1

    Prunelle (mardi, 25 septembre 2012 19:27)

    Le Qatar est une dictature me semble-t-il. Tout est dit. On l'entend moins la grande gueule à Némo pour dénoncer autre chose que le socialisme rampant en France

  • #2

    Samir (mardi, 25 septembre 2012 22:28)

    "quelle étrange idée pour le Parti Socialiste que de se trouver en phase avec une telle idéologie communautariste, au mépris du fait que les citoyens dont on parle, dont on veut s'occuper sont des français"

    Quelle belle phrase vous avez écrite mr. Frederichlist.
    Je suis Musulman né en France. Ingénieur en technique. 47 dans ma promotion dont 8 d'origine maghrébine. 4 ans après avoir fini les cours, 39 ont un emploi stable (d'ailleurs plusieurs en ont changé) et 8 sont employés chez pôle emploi (devinez de qui je parle).
    Nous sommes français quand il s'agit d'élections, d'attiser la haine de la population (de souche française, si elle existe encore), on sert de bouc émissaire car certains (dont moi) porte la barbe, ... mais dès qu'on peut trouver de la stabilité (emploi reconnu suivant nos qualités, concilier vie et religion, ...) mais que cette stabilité n'est pas au bénéfice de la France, alors cela ne va plus ?

    Garder la Votre France avec tous les hypocrites qui la peuple !

  • #3

    Jard (mercredi, 26 septembre 2012 09:44)

    D'accord avec ce texte. A une autre époque, nous aurions appelé cela, trahison nationale. Je suppose que les jeunes, baignés dans un antinationisme systématique, ne se rendent pas compte de ce qu'ils font.
    Un nouveau front s'ouvre, après les adorateurs de l'Allemagne et ceux des Etats-unis, voici les partisans des pays musulmans. Une partie des Français d'origine maghrébine prend fait et cause contre l'intérêt général, ils deviennent des ennemis.

  • #4

    captp (mercredi, 26 septembre 2012 10:58)

    ça commence à craindre sévère.

  • #5

    Aguilulfe (mercredi, 26 septembre 2012 17:28)

    Le Quatar ne fait qu'emprunter les chemins depuis longtemps ouverts par les EU afin d'identifier et d'amadouer les jeunes politiques et dirigeants les plus prometteurs, ainsi que nos talents de banlieue ! Il n'empêche qu'il est choquant que nous abandonnions nos concitoyens à quel pays (influence extérieure) que ce soit ! Et cela, comme le reste nous le payerons plus tard ...

  • #6

    diojaime (jeudi, 27 septembre 2012 14:27)

    il est pitoyable que nos élites puissent
    accepter l'aide du qatar,
    symbole de la puissance néolibérale pourrissant le monde avec ses pétro-dollars!!!!!!!

  • #7

    Damoiseau L'Xé (vendredi, 28 septembre 2012 11:31)

    "Une partie des Français d'origine maghrébine prend fait et cause contre l'intérêt général, ils deviennent des ennemis."

    Vu la teneur de tes propos, à mon avis, cela fait déjà bien longtemps que tu considères ces Français comme des "ennemis".

    -----------------

    Sinon, quel constat d'échec pour l'Etat !
    Quant à Montebourg, il se décrédibilise chaque jour un peu plus. Il aura du mal à occuper un nouvel espace dorénavant.

  • #8

    Jard (vendredi, 28 septembre 2012 16:33)

    @ Damoiseau L'xé.

    Prière d'argumenter. Les insultes gratuites ne présentent aucun intérêt.

  • #9

    philae (mardi, 02 octobre 2012 17:18)

    Comme le disent les qataris, l'argent sans vision çà ne sert à rien ! Nous on a une vision....
    Alors oui on est en droit de ce demander : LAQUELLE ?
    Sans que cela offusque qui que ce soit non ?!

  • #10

    Gouag (dimanche, 07 octobre 2012 20:03)

    Quel est le but recherché par le Qatar, quel retour sur investissement souhaitent ils?

  • #11

    Guadet (vendredi, 12 octobre 2012 12:56)

    Obnubilés par les problèmes de religions, on ne veut pas voir aujourd'hui que les pays arabes historiques (et non arabisés) utilisent la fortune acquise par le pétrole pour compter dans la mondialisation. Ils financent et utilisent le salafisme, par exemple, pour avoir une force de contrôle sur les pays musulmans et sur les musulmans d'Europe. Leur but est d'imposer une mondialisation de culture arabe opposée à la démocratie et à la liberté de conscience que veulent imposer les occidentaux. Ils pourraient bien séduire les ultra libéraux, gênés par la démocratie et satisfaits par une civilisation arabe qui la première a tenté de mettre en place un commerce et une "gouvernance" mondialisés.

    Pour éviter ce "choc des civilisations" il n'y a qu'une solution : en finir avec une mondialisation qui ne peut mener que, soit à une guerre mondiale (comme au XXe siècle), soit à une dictature mondiale dont il sera impossible de sortir. Il faut un dialogue entre les civilisations et non une lutte d'influence visant à imposer le même formatage à toute l'humanité.

  • #12

    tata (mardi, 06 novembre 2012 22:09)

    le qatar est comme les autres pays investis son argent et c'est normal
    il faut arrêter vos propos racistes et haineux

  • #13

    Lena (mercredi, 07 novembre 2012 14:58)

    Et certains se croient encore au pays des bisounours style tata...Il faut savoir que les Qatars sont des islamistes qu'il n'y a pas d'islamisme modéré
    très instructif sur le message que véhicule cette religion ! Le pire c'est qu'ils financeraient aussi les campagnes de nos politiques de gauche ou de droite c'est alarmant ! http://francaisdefrance.wordpress.com/2012/05/23/a-voir-et-a-revoir-un-evideo/ ou voir les traductions de qu'Anne-Marie Delcambre

  • #14

    arabe (samedi, 10 novembre 2012 23:42)

    c normale comme l occident imposer au pays arabe votre vision du monde maintenant c a leur tour de le faire la roue tourne

  • #15

    Romso (vendredi, 14 décembre 2012 23:23)

    Je suis contre tout investissement de la sorte. C'est synonyme d'impuissance, de perte de souveraineté, de dépendance nationale. La nation se prostitue! Ceux qui la dirige de la sorte sont des traitres bons pour le bucher!

    Je suis un patriote convaincu, mais et ce qui m'étonne dans ces affaires, c'est qu'on critique les qataris alors qu'on a laissé faire d'autres sans polémiques (ex: Plan Marshall États-Unis).
    Or si ce sont les chinois et les arabes, rien ne va plus! Oui, leur culture est un peu différente de la notre et à de quoi inquiéter (quoique, tout pays "développé" est déjà occidentalisé), mais cette peur de l'autre, ne serais ce pas là une forme de racisme?

    Ce qui doit être condamné, ce n'est pas le donateur, mais bien l'action de donner de la sorte! De surcroit, nous avons aussi notre part de responsabilité puisque nous approuvons autorisons ou réclamons, et le problème est avant tout là. Honte à la patrie!

  • #16

    barbapapa75 (dimanche, 30 décembre 2012 12:17)

    c'est le monde a l'envers.
    quand l'europe et les usa interviennent pour leur "interet" economiques de maniere tres violentes par des guerres et sopliations, ca ne choque personne, ca s'appelle le liberalisme.
    quand un pays pas plus gros que le luxembourg diversifie et fait prosperer l'argent qu'il a recolté, on crie au scandale ou a l'invasion!
    quant a la nature de leur intervention, j'espere qu'elle aura le merite de reveiller ce pays du systeme de segregation qui sevit au sein d'une partie de sa population de cité et qu'elle fera reagir les moins coincés.

  • #17

    clouzot (samedi, 30 mars 2013 08:59)

    à lire