jeu.

04

oct.

2012

Après la démocratie (Emmanuel Todd)

Il y a quatre ans, Emmanuel Todd publiait cet ouvrage où il évoquait ses doutes quant au maintien de la démocratie en France. Son livre pouvait sembler exagérer les choses mais aujourd’hui force est de constater que nous nous rapprochons chaque jour un peu plus de son scénario comme l’atteste la ratification prochaine du TSCG. Ce ne serait pas la première fois que ses qualités d’analyse lui permettraient d’anticiper l’avenir, lui, qui avait prévu la chute de l’Union Soviétique dès la publication de son livre, « La chute finale » en 1976.

Au début de son livre, Emmanuel Todd s’interroge sur les raisons qui ont poussé les Français à porter au pouvoir un homme tel que Nicolas Sarkozy. Il s’est donc servi des travers de la personnalité de l’ancien chef d’Etat pour mieux appréhender les problèmes de fond de la société française.

L’incohérence de la pensée de Nicolas Sarkozy et sa capacité à changer d’avis en permanence ou à se faire l’avocat de tout et son contraire, serait lié, selon Todd, au vide idéologique et religieux de notre pays. Comme nous l’avions expliqué dans l’un de nos précédents articles, les Français se sentent perdus par la perte d’influence de la religion qui leur donnait un cadre et des valeurs à respecter. Ce vide, qui n’a pour le moment pas été rempli par une autre dimension idéologique, laisse les Français sans repère prêt à croire le premier beau parleur venu. Et dans ce domaine Nicolas Sarkozy excelle…

 

La médiocrité intellectuelle de l’ancien maire de Neuilly correspondrait à la stagnation éducative et intellectuelle de la France depuis le milieu des années 1990. Ainsi Emmanuel Todd montre que depuis cette période la proportion de bacheliers au sein d’une génération n’augmente plus alors que celle des sortants sans qualification du système scolaire ne diminue plus. Cette stagnation crée une sorte de pessimisme au niveau de notre société et un rejet des intellectuelles. Alors on vote Sarkozy parce qu’il n’a pas réussi l’ENA, même si sa politique s’effectuera en faveur des plus favorisés.

Ecole Nationale d'Administration
Ecole Nationale d'Administration

Todd analyse également la forte augmentation du niveau scolaire au niveau de la population comme l’un des facteurs de scission entre les élites et le peuple. Lorsque que l’élite ne représentait que 1% de la population, elle était contrainte de s’intéresser au peuple et à ses difficultés. A partir du moment où 30 % de la population possède un niveau d’études proche des élites, ces dernières peuvent vivre entre-elles, même si l’on ne peut plus parler de fait d’élites au regard de leur importance. Il précise bien cependant que l’élite et le peuple ne doivent pas s’opposer, car le peuple a besoin des élites pour être guidé et les élites doivent s’intéresser aux problèmes du peuple pour le guider de manière pertinente.

 

L’amour de l’argent qui caractérise Nicolas Sarkozy renverrait à l’incapacité des élites à remettre en cause le libre-échange et à voir ses effets collatéraux au niveau de l’accroissement des inégalités et de l’appauvrissement des classes populaires et des classes moyennes. Todd critique fortement la capacité des plus grands cerveaux français à remettre en cause le système en place notamment les énarques qui ne parviennent pas à sortir de leur formatage. Il pointe également le fait que des cerveaux plus rebelles, comme Sarkozy par exemple, n’ont pas les qualités intellectuelles des énarques. A l’arrivée nos élites tournent en rond et notre pays s’enfonce dans la crise.

Enfin l’instabilité familiale et affective du chef de l’Etat mettrait en exergue l’évolution des valeurs familiales. Historiquement la France s’est construite sur des valeurs de liberté et d’égalité issues du monde paysan, où l’héritage s’effectuait de manière libre et égalitaire, contrairement aux pays anglo-saxon où le partage était complètement libre (liberté sans égalité), à l’Allemagne, où l’ensemble de l’héritage était donné au fils aîné (autorité et inégalité) ou à la Russie, où l’héritage était partagé de manière égalitaire après que les fils soient restés sous les ordres des parents durant leur vie (autorité et égalité). Historiquement ces valeurs mettent énormément de temps à évoluer. Pourtant Emmanuel Todd se demande si la France ne se trouve pas au déclenchement d’une évolution qui pourrait bouleverser ses valeurs et qui sous-tendrait la dérive sociale et politique du pays. Ainsi il se demande si l’implosion religieuse et politique du pays ne favoriserait pas l’abandon du principe d’égalité au profit de l' individualisme.

Cet individualisme qui empêche les individus de penser à l’intérêt collectif pour mieux préserver leur intérêt individuel est absurde puisqu’à l’arrivée la division permet de favoriser les intérêts des 1% les plus riches. Mais même s’il ne l’avoue pas franchement on sent bien que Todd est loin d’être convaincu que l’individualisme triomphera.

Emmanuel Todd
Emmanuel Todd

Il estime que la mondialisation et le libre-échange sauvage ne favorise plus que 1 % des Français et qu’il est indolore pour 10 % de nos compatriotes. La clef est là. Avec le temps, la plupart des habitants de l’hexagone vont être confrontés aux dérives du néo-libéralisme. Alors qu’il y a quinze ans, la plupart des gens ignoraient les gémissements des classes populaires qui ont été les premières à souffrir de la mise en concurrence mondiale, l’immense majorité des Français va se sentir concernée. La question qui perdure est de savoir de quelle manière vont réagir nos élites mondialisées face à cette nouvelle lutte des classes.

Emmanuel Todd a imaginé trois scénarii.

 

Il intitule le premier la République ethnique. Il explique que lorsqu’une société ne parvient pas à résoudre ses problèmes économiques, elle peut basculer dans l’irrationnel c'est-à-dire dans la recherche de boucs-émissaires. Les arabes, les roms ou l’Islam pourraient tenir ce rôle. Dans une société où l’individualisme règne en roi et où l’Etat perd de l’influence, le risque de « ghettoïsation » et de repli sur soi peut-être grand avec un affrontement entre les différents camps. Emmanuel Todd donne peu de probabilité à ce scénario de se réaliser car les boucs-émissaires potentiels occupent une place beaucoup trop basse dans la société pour faire émerger une véritable jalousie à la base de toute haine féroce. La ficelle semble un peu trop grosse pour que les Français s’y laissent prendre.

 

Le second scénario, qu’Emmanuel Todd considère comme le plus probable, correspondrait à la suppression du suffrage universel qui ne subsisterait que pour des élections secondaires (Maire, députés européens…). En théorie la mise en application semble compliquée face à des Français très éduqués mais Todd explique que c’est déjà le cas dans le fonctionnement européen où le citoyen n’a aucune prise sur les décisions stratégiques. De plus la difficulté de plus en plus grande des hommes politiques à se faire élire sur un programme favorable aux élites tout comme la pauvreté des débats présidentiels posent question. L’adoption du traité constitutionnel malgré son rejet par référendum était un premier pas, celle du TSCG en serait un second qui conforterait la prévision de Todd. Les technocrates européens ont déjà trouvé le nom de leur nouvelle dictature : la gouvernance.

Pour éviter d’en arriver à une telle extrémité, Todd propose son troisième scénario qui est le protectionnisme, qu’il considère comme la dernière chance de sauver la démocratie européenne. Il affirme que « Le but du protectionnisme n’est pas fondamentalement de repousser les importations venues des pays extérieures mais de créer les conditions d’une remontée des salaires ». Le protectionnisme est la seule arme à notre disposition pour casser la paupérisation généralisée des travailleurs du monde qui implique un tarissement de la consommation mondiale. Todd écarte d’un geste de main les mesures de rétorsion de la Chine qui ne peut se passer des produits de l’industrie européenne sous peine de se retrouver sous la dépendance technologique du Japon ou des Etats-Unis.

Débat Todd-Mélenchon
Débat Todd-Mélenchon

Cela supposerait cependant que les 1 % des français les plus privilégiés acceptent de revenir temporairement sur leurs privilèges dans l’intérêt général. Si elles faisaient ce geste nos élites redeviendraient enfin des élites responsables.

 

Ce livre d’Emmanuel Todd est particulièrement convaincant et il constitue l’un des livres de référence de la pensée hétérodoxe c'est-à-dire de la pensée qui accepte de remettre en cause le dogme du libre-échange.

 

Deux remarques m’apparaissent cependant nécessaires. Il me semble que le fait de vouloir instaurer un protectionnisme européen est quasi-impossible à court terme car les allemands semblent trop attachés au libre échange et leur culture, basée sur l’autoritarisme et l’inégalité, parait indiquer que le temps de conviction sera nettement plus long que pour les Français. Or au rythme où va la crise, il importe d’agir vite et l’instauration d’un protectionnisme aux frontières de la France semble être la solution la plus pertinente à court terme.

 

Ma seconde remarque tient au choix d’Emmanuel Todd d’avoir soutenu Hollande lors des dernières présidentielles. Le fossé entre l’extrême qualité de son diagnostic et sa mise en application apparait immense. Pourquoi n’a-t-il pas opté pour Mélenchon ou Dupont-Aignant ? La question reste en suspens, mais la prochaine sortie de Todd risque de valoir le détour…

 

Theux

MES: l'UE poursuit son offensive contre la démocratie
MES: l'UE poursuit son offensive contre la démocratie
La BCE veut l'euro et le néo-libéralisme
La BCE veut l'euro et le néo-libéralisme

Écrire commentaire

Commentaires : 26
  • #1

    mistral (vendredi, 05 octobre 2012 11:31)

    Après la démocratie ? : Hollande

  • #2

    Yom (samedi, 06 octobre 2012 17:16)

    Dernière phrase de l'avant-dernier paragraphe, corrigez-donc "hors" par "or"... ;-)
    Sinon, article intéressant sur un livre que je n'ai pas lu mais qui parait bien...

    Perso je pense + probable le scénario 1 que le 2 (M. Todd ne vit probablement pas dans la même France que moi, celle "d'en bas" comme "on" dit...), et effectivement le scénario 3 est le seul qui puisse nous sauver...
    Non pas "nous= la France", mais "nous= le Peuple habitant dans ce pays qu'on nomme la France".........

    Le Peuple, avant l'irruption des Crédits-à-tout-va, ne dépensait pas + que ce qu'il gagnait...
    Les Etats, il n'y a pas si longtemps, faisaient de même...
    Puis vint le "Libre Echange", et tout a changé...
    Et, pour conclure mon intervention, une seule question: depuis combien de temps le But d'une Famille, d'une région, d'un Etat, n'est plus d'être le + auto-suffisant que possible ???

    Cordialement ;-)

  • #3

    Caro (dimanche, 07 octobre 2012 09:55)

    Effectivement, c'est un livre marquant, et je partage malgré tout vos deux remarques finales. Hollande en Roosevelt, on en est encore loin...peut être que Todd se dit qu'en cas de crise très grave, et de soulèvement, alors un Hollande au pouvoir pourrait évoluer dans le bon sens, contrairement à un Sarkozy. Mais en l'absence de révolte, il n'évoluera pas du tout, ou alors dans le mauvais sens. D'ailleurs sur Hollande et les revirements socialistes, je conseille une petite vidéo qui vient de sortir dans laquelle on croise aussi beaucoup Todd, et d'autres comme Lordon par exemple ou Apathie et Attali...ça me semble assez proche dans le point de vue de ce que je lis sur ce blog mais en plus visuel disons. C'est là : http://www.youtube.com/watch?v=esiU4xFs9Ys

  • #4

    thiese (dimanche, 07 octobre 2012 18:21)

    retour à la france "cellulle"a capacitée quasi autarcique regulant ses trocs/commerce exterieurs par le retablissement des frontiers commerciales. possible de ne pas sortir de l'euro en substituant la monnaie "billet" a la carte bancaire +porte monnaie electronique qui retablira donc le jeu de la parite avec nos voisins.Notre banque centrale aura donc la possibilité de voir en temps reel les depenses et agir en conseqence.Nous n'avons plus besoin d'un "President"mais d'un service d'intendance .accessoirement cela permeetrit d'eradiquer :vol,bracages,dealers "IDEE A CREUSER!"

  • #5

    abel (dimanche, 07 octobre 2012 19:59)

    Intéressant. Personnellement je trouve qu'aucune des solutions n'est réaliste ou envisageable, plus exactement je vois pas en quoi elles nous "sauveraient" d'une lutte des classes.
    J'en vois une quatrième, qui elle a fait ses preuves, c'est la Révolution. Mais il faut croire que les français ne souffrent pas assez pour se rendre dans les rues.

  • #6

    Jean Lissac (lundi, 08 octobre 2012 09:55)

    Un éclairage pertinent sur la période. La social démocratie au pouvoir tend à accaparer la décision sans contrôle démocratique. C'est pour celà qu'ils prônent la représentation comme le seul outil acceptable dans leur motion au congrès du PS. Il doit être possible de les faire évoluer grâce à une mobilisation citouyenne. Todd comptait là dessus. Difficile mais pas impossible. Dans tous les cas la voie autoritaire de Mélenchon n'est pas acceptable à mon sens.

  • #7

    G.J. (lundi, 08 octobre 2012 13:59)

    Emmanuel Todd creuse depuis longtemps la question de l'identité européenne. Avec une Allemagne inégalitaire ( http://leblogde.gaetan.jarnot.fr/2012/02/le-modele-allemand-inegalitaire-et-la-famille-souche.html ) qui fait logiquement rêver la droite française, et une autre partie de l'Europe plus encline à l'égalité ( http://leblogde.gaetan.jarnot.fr/2012/01/famille-communautaire-je-vous.html ). Le vœu de Todd semble être que chaque peuple se réfugie dans ses propres valeurs pour faire face à la crise.

  • #8

    diojaime (lundi, 08 octobre 2012 14:10)

    tout à fait d'accord avec Abel.
    à part que le pire qui puisse nous arriver,
    c'est le FN au pouvoir,
    correspondant au premier scénario.
    et contrairement à Todd je pense que c'est
    malheureusement l'hypothèse la plus probable,
    avec au final un combat sans merci entre
    vraie gauche et extrème droite.
    en espèrant me tromper...

  • #9

    Kimberley 64 (lundi, 08 octobre 2012 16:01)

    Livre remarquable, avec une conclusion évoquant un plus grand risque des Socialistes vs UMP de dénier la démocratie, en vertu de leur inaltérable conviction d'agir pour le bien du peuple...
    Evoquant aussi des débats au PS moins clivants qu'au sein de l'UMP sur le principe même de conserver au peuple le droit à une "voie/voix" nationale, le PS étant plus à même de tomber dans la tentation de la supranationalité. En gros donc, il semblait mettre hors jeu le PS sur un choix "raisonnable" afin de protéger l'idée de la démocratie... Et que fait E Todd en 2012: il soutient FH ! Je n'ai jamais compris...

  • #10

    Raz (mercredi, 10 octobre 2012 09:45)

    "Cela supposerait cependant que les 1 % des français les plus privilégiés acceptent de revenir temporairement sur leurs privilèges dans l’intérêt général."
    Ce qui n'arrivera jamais.

  • #11

    Tony A (dimanche, 14 octobre 2012 12:25)

    Le soutien de Todd à Hollande ne m'a pas surpris. Il participe de son analyse du rôle des élites dans l'histoire : quand elles se retrouvent devant une impasse (une grande crise comme celle que nous connaissons, la deuxième guerre mondiale, etc.) les élites se clivent. Les uns connaissent une fixation doctrinaire (la France vichyste, par exemple, pour qui la défaite était due aux réformes de 1936...), les autres cherchent des voies innovantes (Roosevelt, De Gaulle, Churchill mettant en place l’Etat-Providence). Tood fait le pari que face à l'aggravation de la crise Une fraction de l'élite redeviendra responsable vis à vis du peuple, Hollande pouvant en être l'expression politique. Cela n'en prend pas le chemin, mais la France n'est pas encore dans la situation de l'Espagne ou de la Grèce (25 % de chômeurs dans les deux cas).
    Je n'approuve pas son choix politique, mais je lui reconnaît une certaine cohérence.

  • #12

    Charles (dimanche, 14 octobre 2012 16:05)

    Wow,
    C'est pas tous les jours qu'il m'est donne de lire un abstract de cette qualite.
    Enfin du contenu reellement interessant.
    Je crois que je vais me remettre a lire Emmanuel Todd.

  • #13

    choucroute (lundi, 15 octobre 2012 09:53)

    L'interview de Todd dans Marianne du 13 Octobre vaut son pesant de cacahuètes. A lire absolument.

  • #14

    agen 338a (vendredi, 26 octobre 2012 20:08)

    Agen Bola Sbobet terpercaya dan selalu memberikan pelayanan terbaik serta bonus yang sangat besar, sudah terbukti dan di akui di asia

  • #15

    JS (vendredi, 23 novembre 2012 10:21)

    Quelle bouillie inepte !

    Le peuple à besoin d'être guidé et éclairé par des Elites ?! Mais à quel siècle vivez-vous ?
    Les esclaves auraien-ilst également besoin de maitres ?

  • #16

    Vincent (samedi, 24 novembre 2012 21:12)

    Merci pour cet article. Je suis de l'avis de certains ci-dessus : comme il est rare qu'un dictateur lâche le pouvoir volontairement, il est malheureusement probable que la seule solution soit le soulèvement.

    Encore faut-il arriver à fédérer les énergies en faisant comprendre des 99% qui subissent cette situation depuis la fin des années 70.

    Une vidéo de l'économiste Frédéric Lordon sur le sujet:
    "Leur dette, notre démocratie"
    www.dailymotion.com/video/xnrsv2

    Quelques corrections:

    "et un rejet des intellectuelles" -> intellectuels

    "Le second scénario" : le deuxième. Second = un de deux; deuxième = trois ou plus

    "les allemands" -> les Allemands

  • #17

    Marc12 (jeudi, 10 janvier 2013 11:13)

    Le pire mal français : les "élites" constituées strictement par les études...

  • #18

    Pol75 (jeudi, 10 janvier 2013 11:16)

    "Rejet des intellectuels" ? Quels intellectuels ? BHL ? Hahahaha !

  • #19

    razibuzouzou (lundi, 04 février 2013 10:56)

    les Français veaux sans cervelle à porter au pouvoir un homme tel que Nicolas Sarkozy. LES POUVOIRS SONT MAUDITS

    Louise Michel

  • #20

    valentini (dimanche, 10 novembre 2013 17:33)

    Todd met en équation anthropologie familiale et représentation politique, en faisant découler mécaniquement cette dernière de la première. C'est au fond la thèse ou l'argument d'après la démocratie. Le reste n'est qu'un habillage fait pour justifier le monde tel qu'il est, bâti à partir de lectures dont il est n'arrive pas à se déprendre. Apparemment, elle lui colle tellement à la peau qu'il n'arrive pas à effectuer le saut politique qualitatif qui lui permettrait de prendre réellement parti. Et pataugeant et s'enlisant dans le marais du protectionnisme à la Franz List, à résumer comme suit: nous les Allemands nous sommes comme tout le monde comme personne, il en tire la conclusion péquenocraticopratique que le communisme est une production russo-chinoise, incompatible avec les valeurs familiales du paysan parisien.
    Mais j'aimerais rappeler que le communisme est d'abord et avant tout le fruit du mouvement ouvrier et socialiste européen, notamment français et allemand. Mais bien sûr, comme il réduit l'idée communiste au seul stalinisme et sans tenir compte des luttes de classes réelles qui se sont déroulées, tant en Russie qu'en Europe et ailleurs, alors il n'a plus qu'à rêver d'un imperium capitaliste à visage humain où la nation servira d'enclos à des luttes aussi absurdes que stériles. Avec ce résultat fabuleux, la préservation de l'esprit paysan parisien, combinant la juste propriété et la bonne police, car c'est au fond ce que le français anthropologique fait de mieux. Pour un scénario, c'en est un! Mais j'hésite sur le genre: comédie de boulevard? Opéra-bouffe? Mélodrame bourgeois?

  • #21

    agen bola sbobet (mercredi, 25 décembre 2013 02:14)

    maubet88 sebagai agen bola sbobet memberikan layanan minimal pembukaan akun sebesar 25.000 IDR dan free bet member baru

  • #22

    pacha (vendredi, 23 mai 2014 14:31)

    its very nice and amazing projected.

  • #23

    dizi fragman izle (mercredi, 22 octobre 2014 09:56)

    This is a nice post. Thanks for it.

  • #24

    fragman izle (mercredi, 19 novembre 2014 11:52)

    This is a nice post. Thanks for it.

  • #25

    dizi fragman (mardi, 11 août 2015 19:36)

    its very nice and amazing projected.

  • #26

    Sevgi Mesajları - Sevgi Sözleri (samedi, 24 septembre 2016 23:06)

    its very nice and amazing projected.