sam.

13

oct.

2012

Union Européenne : Prix Nobel de quoi ?

 

L’attribution du Prix Nobel de la Paix 2012 à l’Union Européenne sonne comme une provocation. Censée redorer le blason d’une UE en crise, elle discrédite encore un peu plus l’institution du Prix Nobel de la Paix. On connaissait le Prix Nobel d’Economie[i] qui ne consacre que des économistes estampillés pensée unique[ii], on connaîtra dorénavant le Prix Nobel de la Paix au service de la même idéologie.

 

Que ce prix eût été remis à l’institution de Bruxelles aurait pu se concevoir en … 1960. A cette époque l’effort réalisé par la France, L’Allemagne, l’Italie et les pays du Benelux pour dépasser leurs différends d’hier et collaborer ensemble pour assurer la paix à leurs peuples pouvait être salué. Aujourd’hui la simple idée de voir l’Union Européenne à la suite de noms tels que Mère Teresa ou qu’Amnesty International suscite une incompréhension totale.

 

Comment les jurés en sont-ils arrivés à prendre une telle décision ? L’aveuglement ? L’idiotie ? La naïveté ? Franchement on ne voit pas. Ou peut-être que l’on n’a pas envie de voir. Peut-être que les jurés du Prix Nobel de la Paix vivent dans la même bulle que les technocrates de Bruxelles. Qu’ils voient le monde comme ils l’imaginent et non pas comme il est.

Statue d'Alfred Nobel
Statue d'Alfred Nobel

Car comment peuvent-ils rester insensibles à la souffrance du peuple grecque que l’on étouffe chaque jour un peu plus ? Aux cris du peuple espagnol qui se voit plonger dans le chômage de masse ? Au désespoir du peuple portugais, que le Premier Ministre encourage à partir ? A l’impuissance du Peuple roumain qui doit se résoudre à la survie ? A l’angoisse du Peuple allemand qui doit faire face à une montée de la précarité ? A la peur du Peuple français qui ne sait pas de quoi demain sera fait ?

 

La politique de l’Union Européenne est désastreuse. Son obsession de l’austérité envers et contre tout mène le vieux continent droit dans le mur. Le modèle allemand que l’on érige en modèle constitue en réalité la caricature de ce que l’on doit éviter à tout prix. La course à la déflation salariale ne pourra mener l’Europe à autre chose qu'à la ruine. Car pour vendre nos produits et pour que le marché européen reste significatif, il est obligatoire de conserver des niveaux de salaires élevés. Faute de quoi, une paupérisation généralisée atteindra le vieux continent avec pour horizon un déclin sans fin.

Pour stopper l’hémorragie, l’Union Européenne a des armes à sa portée au premier rang desquelles se trouve le protectionnisme. Ce dernier permet de conserver un niveau de salaire élevé tout en mettant fin au phénomène suicidaire des délocalisations.

Malheureusement, l’Union Européenne reste bloquée sur des principes obsolètes qui ont prouvé maintes fois leur inefficacité comme la concurrence libre et non faussée. De plus le fonctionnement même de l’Union Européenne est une attaque au principe de démocratie puisqu’il prive le peuple des pouvoirs stratégiques. Mais il est vrai que l’UE a fait preuve à de nombreuses reprises de son attachement à la démocratie comme lors du référendum sur le traité constitutionnel de 2005…

 

En attribuant le Prix Nobel 2012 de la Paix à l’Union Européenne, ce sont ces valeurs Messieurs que vous avez consacrées. Il est vrai que l’UE a « contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe » et qu’elle tiendra une belle place auprès de ses glorieux prédécesseurs que sont : Jimmy Carter, Al Gore, Kofi Annan ou Barrack Obama. Vous avez dit Prix Nobel de quoi déjà ?

 

Theux

 



[i] En réalité le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel

[ii] Allais, Stiglitz et Krugman ont ensuite pris leurs distances

 


Le tour de magie de l'Institut Montaigne
Le tour de magie de l'Institut Montaigne
Les fanatiques de l'euro
Les fanatiques de l'euro

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Guadet (dimanche, 14 octobre 2012 12:26)

    Faut-il rappeler que l'Europe a d'abord connu la paix des ruines et de la misère, puis une paix très fragile du fait qu'elle était sous protectorat, soit des américains, soit des soviétiques, les seuls vrais vainqueurs de la guerre. Après la chute du mur elle aurait eu la chance de développer la fraternité entre les peuples en s'appuyant sur une culture commune qui a été beaucoup plus unie que celles des sous continents indien ou chinois. Au lieu de ça, elle n'a cherché qu'à imposer une idéologie ultra libérale qui fait renaître une hostilité entre les peuples et en vient à détruire nos traditions démocratiques et notre culture.

  • #2

    Damoiseau L'Xé (dimanche, 14 octobre 2012 12:30)

    Il me semble que le jury du Nobel est essentiellement composé d'élus norvégiens. Norvège, pays qui a (par deux fois je crois) refusé d'adhérer à l'UE...

    Sinon, pour le bien des peuples, les marchés sont trop régulés. Tous les problèmes viennent de là ! Il faut laisser la "main invisible" se charger de notre bonheur...

  • #3

    le journal de personne (dimanche, 14 octobre 2012 15:24)

    Nobel est la bête

    Après l'attribution du prix Nobel de la paix, je crois qu'on a atteint des sommets... dans la conception de la matière ou dans l'art de faire des manières...
    Guerre ! guerre ! guerre !
    Je crois que plus personne ne croit à la paix...
    Je crois surtout qu'on pose mal le problème : S'il y a un procès à faire c'est à la démocratie

    Comment vous la représenter sans vous heurter?
    Au bas mot : la démocratie nous tient par les couilles!
    Et comme nous ne sommes ni nombreux ni nombreuses à en avoir, on s'en est toujours pas aperçus... que ça fait mal...là où ça fait mal.
    La démocratie c'est le régime le moins mauvais nous disent les plus éclairés.
    Seulement voilà : il n'y a pas pire que le moins pire parce qu'il se fait facilement passer pour le meilleur, messieurs les égarés.
    Oui, je ne crains pas de le dire : la démocratie est le pire des empires...
    Le leurre des leurres, le casque qui masque le mieux les privilèges...
    Le régime sans sel de tous les demeurés...
    Parce que la démocratie a tout fait pour que tout le monde parle et que personne n'écoute.
    Elle nous a fourgué une fausse liberté qui nous dispense de la vraie.
    Elle nous a mis sur un pied d'égalité pour qu'on ne puisse plus distinguer ses faits de ses méfaits, ses envers de ses revers.
    La démocratie est en vérité le régime le plus truqué, l'escroquerie la plus élaborée :
    Ce sont des gens qui payent pour vous faire voter ...
    Des gens qui payent pour vous faire voter pour eux...
    Comptant ou pas comptant ? Jetez un œil sur l'amnésique Amérique...
    Ce sont des gens qui payent pour vous faire voter même si vous ne votez pas pour eux.... et qui finissent toujours par vous le faire payer !
    Comment on appelle ce jeu où vous êtes toujours perdants ?
    C'est le jeu du mieux disant... le jeu du soit disant... le jeu du plus luisant.

    Pas d'idées... pas d'idéaux.... rien qu'une construction politico-financière ... les élus sont des élus parce qu'ils ont les moyens financiers de se faire élire, d'acheter des électeurs, de se payer des électrices. De manipuler tous les récepteurs.
    C'est du commerce non équitable... non... c'est du vol.... non... c'est du marketing.... autrement dit, l'art de vendre et d'acheter nos âmes au plus bas prix.
    Où est donc passé le peuple ? Il a confié son destin aux plus indignes de ses représentants : des banquiers, des banquières ... toutes des putains irrespectueuses !

    Avec la démocratie, l'argent devient le seul et l'unique argument.
    Avec l'argent, la démocratie devient l'unique et seul argument.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/10/nobel-est-la-bete/

  • #4

    Pierre Feuille Ciseaux (lundi, 15 octobre 2012 10:18)

    Le prix est souvent politique ,fatigués de le voir décerné à des dissidents du régime les Chinois ont créé le leur il y'a quelques années ,les Iraniens ont aussi le projet de créer un prix Nobel réservé aux musulmans.

    http://french.ruvr.ru/2012_10_13/91164904/

    Faudra pas que le comité se loupe la prochaine fois, pour démonétiser leur prix y'avait pas meilleurs lauréats qu'Obama et l'UE.

  • #5

    Aguilulfe (lundi, 15 octobre 2012 19:15)

    A la suite de Guadet, je me permets d'insister sur le fait que l'UE n'est en rien la cause de la paix en Europe.

    La seule réalité historique est que jamais deux démocraties en se sont fait la guerre (de manière ouverte en tous les cas).

    Une petite exception toutefois, la guerre Américano-Anlgaise de 1812 !

    En Europe, la RFA et la RDA était en état de guerre (froide) jusqu'en 1989 !

    Bref, le fait que tous les membres de l'UE soient de vraies démocraties (vote et représentation du peuple + état de droit) est la seule explication de l'absence de guerre entre ceux-ci !

    En tuant progressivement l'idée même la démocratie, l'UE (c'est à dire l'Europe dans sa construction institutionnelle actuelle) crée, de fait, les conditions de nouvelles confrontations au sein du continent européen ...

  • #6

    olivier (mardi, 16 octobre 2012 10:00)

    bonjour
    bonne analyse pour le prix Nobel ,en général très bon site pour ses articles voir ce de TOD ( sur la politique francaise, visionnaire rien a voir avec Barbier ou Apathie........A+
    le prix nobel en general tres bon site pour les articles

  • #7

    Juicer Reviews (vendredi, 19 avril 2013 12:58)

    This article was just what I was searching for!