ven.

07

déc.

2012

Démissionne Arnaud : le PS n’a plus d’avenir…

L’affaire « Florange » constitue un véritable drame humain qui se déroule sous nos yeux. Drame de la désindustrialisation de notre pays puisque le secteur industriel a vu sa contribution à la valeur ajoutée nationale être divisée par deux en 30 ans, alors qu’il s’agit du facteur clé du développement harmonieux d’un pays. Drame du chômage puisque de nombreux ouvriers vont se retrouver sans emploi. Drame de la mondialisation financiarisée puisque Lakshmi Mittal ne considère Florange que comme un centre de profit à court terme. Drame du pouvoir politique qui se laisse dicter la loi par le pouvoir économique.

Le gouvernement français a multiplié les trahisons. Il a trahi les ouvriers de Florange en les abandonnant à leur propre sort. Il a trahi le peuple de France en lui faisant croire que le pouvoir économique lui était supérieur. Pourtant, grâce à l’enthousiasme d’Arnaud Montebourg, on a cru, l’espace d’un instant, que le PS avait tiré les leçons du passé. Exit le tournant de la rigueur de 1983. Exit Jacques Delors. Exit Jacques Attali. Exit Lionel Jospin et sa lamentable réplique « l’Etat ne peut pas tout ». Exit Pierre Moscovici. Le Ministre du redressement productif avait enfin retrouvé son costume de démondialisateur, celui qui lui avait permis de devenir le troisième homme de la primaire socialiste. Il s’est dressé face à l’empire Mittal, leader mondial de l’acier, face à son PDG Lakshmi Mittal, 21ème fortune mondiale.

 

Las, pour réussir dans une telle entreprise il faut bénéficier du soutien de son gouvernement. Et ce ne fut pas le cas. La ligne sociale-libérale du PS l’a encore emportée par la voix de Jean-Marc Ayrault et de son Ministre des Finances, Pierre Moscovici. Comme toujours. Ce PS là est irrécupérable. Pire son manque de courage et sa totale soumission au pouvoir économique souille l’ensemble de la gauche. Les médias ne manquent pas d’en faire l’amalgame : la « gauche » se serait donc une fois de plus confrontée au monde du réel. Comme en 1983 et en 1997. Il n’y a pas d’alternative. Le néolibéralisme est le seul système économique possible et la « gauche » doit s’en convaincre.

Lakshmi Mittal
Lakshmi Mittal

L’intervention de François Lenglet, ce soir au journal de France 2, produit un écho identique. Pourquoi l’Etat essaierait-il de nationaliser Florange alors que « les caisses sont vides » et que la seule solution est de pratiquer une déflation salariale pour récupérer un soupçon de compétitivité. A la vue de tels propos on ne peut ressentir que de l’écœurement. A se demander même pour quelles raisons avons-nous opté pour le bulletin « François Hollande »lors de la journée du 6 mai 2012. Nous ne faisions aucune illusion mais tout de même.

 

Que doivent se dire les membres de notre gouvernement à la vue du massacre de notre industrie. Ils sont certainement persuadés qu’il s’agit d’un mauvais moment à passer et que les « sacrifices » réalisés permettront de voir notre économie tirée par les exportations à partir de 2014-2015. Mais ne voient-ils pas que l’ensemble de nos voisins mettent en place des politiques identiques qui ne généreront qu’une hausse de la pauvreté et donc une baisse de la consommation mondiale.

 

S’ils s’estiment incapable de dominer le pouvoir économique, à quoi servent-ils ? Qu’ils s’en aillent et qu’ils laissent la place à ceux qui ont une véritable volonté de changer les choses. Car si les médias relayent abondamment la douce musique de l’affaiblissement du pouvoir politique, nous n’y croyons pas une seconde. Le pouvoir politique reste supérieur au pouvoir économique. Des pays comme la Chine ou la Russie en sont la preuve. Comment Jean-Marc Ayrault peut-il rester les bras ballants alors qu’il n’a utilisé aucune des armes qui permettraient à notre pays de sortir du chaos ? Citons au hasard : la dévaluation, la fin de l’indépendance de la Banque de France, le contrôle des capitaux, le protectionnisme, la nationalisation. La France est souveraine sur son territoire. Si elle décide de reprendre la main sur sa production d’acier elle le peut. Elle le doit. Car pour servir ses intérêts, elle ne peut en aucun cas compter sur des oligarques apatrides ou autres capitalistes financiers à courte vue. Malheureusement seul Arnaud Montebourg semblait l’avoir compris.

 

Arnaud, tu avais tenté un pari. Celui de changer les choses à l’intérieur d’un gouvernement néolibéral. Il s’avère que cette structure est beaucoup plus lourde que tu ne l'avais anticipé. On ne change pas un système de l’intérieur, il vous broie ou vous partez. Arnaud, avant de te retrouver laminé. Sauve-toi. Sauve tes idées. L’avenir n’est plus au PS, qui est définitivement irrécupérable mais plus à gauche. Souviens-toi. La démondialisation. Nos idées et nos rêves…

 

Theux

Écrire commentaire

Commentaires : 26
  • #1

    Horror (samedi, 08 décembre 2012 00:51)

    La situation actuelle à parfaitement été décrite il y plus d un siècle par Schumpeter.
    Nous sommes dans la situation de ce qu il appelait l État fiscal qui favorise la disparition des entrepreneurs innovateurs qui sont les moteurs de tout système économique par l innovation. Notre système est donc sclérose et en bout de cycle. Celui ci ne durera pas car la situation actuelle n est qu une impasse au fond de laquelle nous nous écraserons rapidement et brutalement.

    Montebourg n est qu un apparatchik un peu plus malin que les autres, qui sait très bien qu elle est la situation et ou elle nous mène. Mais il adopte une simple posture de forme qui lui permet de préserver une position politique dominante personnelle sur le court terme et rien d autre, tout comme Melenchon.

    Ces politiques comme les autres sont coupables de faire croire à ces métallos que c est possible, qu il y a un espoir alors que ce n est aucunement le cas car ils sont les victimes "normales" de la destruction créatrice de Schumpeter.
    Les politiques dans leur ignorance économique sont coupables de couardise électoraliste qui fait qu ils n ont pas eu le courage d anticiper.

    La seule réponse possible pour s en sortir est de libérer l entrepreneur seul capable de faire revenir la croissance et l emploi par l innovation. Le rôle de l État est de favoriser son éclosion et sa multiplication tout en accompagnant les victimes de ces évolutions.
    Le gvt actuel ainsi que toutes les théories de Gauche qui castrent l entrepreunariat individuel n ont pas d issue viable comme elles nous l ont maintes fois démontrées.
    Pour s en convaincre, il suffit de regarder et de comparer les 2 jumeaux de Corée qui ont la même cartographie génétique mais pas les mêmes résultats en ayant suivi 2 voies opposées.

    PS : nous comparer à la Russie et à la Chine n est pas crédible puisque le premier a une économie qui repose sur des matières premières colossales, et le second sort de l âge de pierre communiste en se dirigeant volontairement vers l économie de marche en passant par la phase transitoire actuelle du capitalisme d État. De plus les 2 ont un potentiel quantitatif de marche intérieur qui peut quasiment être auto suffisant ce que nous sommes loin d avoir.

  • #2

    Strelnikov (samedi, 08 décembre 2012 01:39)

    Au troll #2
    Vous n'avez vraiment pas un autre endroit pour débiter vos sornettes archéo-libérales ?
    Ce n'est pourtant pas la place qui manque dans les revues et les sites du Cercle de la Raison.
    En passant, "l'âge de pierre" communiste à quand même été capable d'être un acteur majeur de la conquête spatiale. Vraiment, vous ne savez rien, et vos référence "schupeterienne" ne trompent personne ici.Alors épagnez-nous votre mantra bredouillant, vos génufléxions énamourées au patronat.

  • #3

    Strelnikov (samedi, 08 décembre 2012 01:46)

    Une dernière chose: je vous souhaite une bonne "destruction créatrice" de votre propre emploi, cela vous aprendrait peut être le sens du mot empathie.

  • #4

    Horror (samedi, 08 décembre 2012 08:50)

    @ Strelnikov le rouge
    D une il me semblait que c était un site de "réflexion économique et politique", pas un site de dames patronnesse d ultra gauche dans lequel je n aurais effectivement rien a faire.
    Ensuite, Schumpeter n était pas un néo libéral mais un hétérodoxe qui avait même quelques accointances avec Marx.
    Pour continuer, votre argumentation pour la défense de feu l URSS est quand même peu commune quand on sait que la conquête spatiale, outil de propagande avant tout, est un des éléments majeurs qui par son coût délirant à affame le peuple soviétique dans un premier temps pour finir par l effondrement de votre système chéri.
    Enfin parler dans la même phrase d empathie et du souhait de destruction d un inconnu est cocasse sur la forme, révélateur sur le fond.
    N est pas le troll celui que l on croit.

  • #5

    Woyzeck (samedi, 08 décembre 2012 09:40)

    Si Montebourg démissionne, le PS virera définitivement à droite. Et c'est la porte ouverte aux nationalistes de tout bord (mélenchon et le pen pour ne pas les citer)...
    @Horror :
    L'URSS a sauvé l'Europe du nazisme et a libéré les camps d'extermination. Ca vous suffit pas comme argument ?
    Et puis c'est vrai que vous n'apportez plus grand chose au débat, plus personne ne vous lit, on sait qu'on est tous en désaccord et que vos arguments sont juste en totale inadéquation avec la ligne éditoriale de ce site

  • #6

    Theux (samedi, 08 décembre 2012 14:58)

    @Horror Je ne suis pas d'accord avec votre analyse qui ferait passer la sidérurgie de Florange pour une activité du passé. Des auteurs comme Jacques Sapir ont expliqué que les gaz à haute température générés par la production de fonte et d'acier peuvent être récupérés pour permettre la production d'énergie et de produits chimiques à haute valeur ajoutée. Le développement de ces activités permettrait de faire baisser sensiblement le coût de production de l'acier. Cependant l’atteinte de cet objectif suppose d’adopter une logique entrepreneuriale d'investissement à long terme, chère à Schumpeter, et non pas une logique financière court-termiste préconisée par Mittal. Le rôle de l’Etat est ici. Il doit endosser le rôle de stratège pour favoriser les intérêts de la France à long terme.

  • #7

    Jard (samedi, 08 décembre 2012 16:31)

    Ne croyez-vous pas que lorsque la situation sera devenue catastrohique, Hollande pourra choisir la tentative de redressement avec Montebourg ou la voie autoritaire avec Valls?

  • #8

    Horror (samedi, 08 décembre 2012 18:18)

    @ woyzeck le militant de base
    C est clair que je ne vous apporte pas grand chose car votre vision est militante, donc forcément restreinte, sans débat, sans argumentation étayée, juste du prêche et je ne suis pas client.
    Votre apologie de l URSS qui a seule éradiquée le nazisme est un aveu, il me semblait que quelques Alliés ( d odieux libéraux) y avaient participé, sans doute est ce occulte dans votre manuel d histoire.

  • #9

    Horror (samedi, 08 décembre 2012 18:48)

    @ Theux
    Je pense au contraire que la forge à chaud est condamnée pour plusieurs raisons.
    Le principal est la localisation géographique du site loin des cotes et ou l approvisionnement de minerai coûte une fortune pour une production à faible valeur ajoutée, avec des prix faibles, une demande anémique en Europe qui n est pas prête de repartir (un transfert de la demande vers l Asie que Florange ne peut atteindre), une multiplication des approvisionnements pour les clients automobiles notamment, un transfert vers les aciers issus de la forge à froid... Et enfin un contexte politique et social qui ne donne clairement pas envie vu de la fenêtre de Mittal (sans parler des coups de menton de Montebourg).
    Sur les propositions de Sapir, c est de l illusion intellectuelle. Mittal fait de l acier, pas du chimique, du chauffage ou pourquoi pas des voitures majorette.
    Il faut raison garder, Mittal est dans la rationalisation nécessaire de son activité dans un contexte ultra difficile pour préserver les intérêts et la pérennité de son Groupe. Des raisons il en a des bonnes et des objectives, c est malheureux pour les salaries de Florange mais la responsabilité de l État est justement dans l anticipation, pas dans la démagogie. Les intérêts de la France ne sont pas de s accrocher à des causes perdues mais effectivement de préparer l avenir.
    À ce titre, la sur médiatisation du cas Florange voulue par l État est une insulte pour les 50000 nouveaux chômeurs que l on a chaque mois. L arbre qui cache la forêt.

  • #10

    Strelnikov (samedi, 08 décembre 2012 20:19)

    @ Horror

    D'après Wiki, "Un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique". Ca parait une assez bonne définition.

  • #11

    Jos Le Fur (samedi, 08 décembre 2012 21:46)

    Très bon "papier", merci.

  • #12

    TeoNeo (samedi, 08 décembre 2012 22:25)

    Comment peut on dire que la sidérurgie est une activité dépassée ? L'acier est encore utilisé partout!
    Parce que ce n'est pas aussi fashion qu'Apple ou Google ou parce que "Challenges" ne le met pas dans sa une alors on en a plus besoin ?
    Ca n'a aucun sens. Forcement quand on ne voit l’économie que du coté de l'offre on devient borgne.

  • #13

    Andrew Jackson (samedi, 08 décembre 2012 22:31)

    Je tiens à signaler que la nationalisation (ce qui aurait induit l'expulsion de Mittal) était une idée mort-née. En effet, comment faire fonctionner un haut-fourneau sans avoir les autorisations (brevets) sur les alliages d'acier de l'Indien ? Encore une douche froide sur les haut-fourneaux...

  • #14

    Horror (samedi, 08 décembre 2012 23:04)

    @ TeoNeo
    Je n ai jamais écrit que la sidérurgie était finie, bien au contraire, je ne parlais que de la forge a chaud de Florange.
    Et sur du produit basique, je ne me réfère qu a la demande qui fait (ou défait comme actuellement) le marche.

    @ Andrew Jackson
    Exact, sans parler de l approvisionnement de minerai, les débouches... Ce qui montre bien que Montebourg est ou un incompétent ou un escroc. On peut éventuellement nationaliser une filière complète pas 2 malheureux hauts fourneaux. Il se moque des français en général, des salaries de Florange en particulier.

  • #15

    Woyzeck (dimanche, 09 décembre 2012 23:57)

    @Horror :
    total des morts américains de la seconde guerre mondiale : environ 400 000.
    Total des morts soviétiques : près de 10 millions. Si on avait du compter que sur les ricains, on aurait pas été libéré avant les années 1968.
    Et le militant de base t'emmerde bien profond

  • #16

    Kyp (lundi, 10 décembre 2012 15:29)

    "Citons au hasard : "
    la dévaluation : on dévalue l'euro ? On fait comment pour convaincre les autres pays de l'union et notamment ceux qui ne veulent surtout pas de dévaluation car cela réduirait leur bénéfice ? Le consensus ne sera pas évident (et du reste je ne sais pas s'il est "juste" d'imposer notre vision de la monnaie aux autres pays)

    la fin de l’indépendance de la Banque de France : Banque qui n'a de toute façon plus le droit de battre de la monnaie (depuis la signature des traités européens). Je ne sais pas si elle nous sera d'un grand secours.

    le contrôle des capitaux : formellement interdit par les traités européens ! (pas étonnant qu'on observe autant de délocalisation)

    le protectionnisme : idem, interdit par les traités européens.

    la nationalisation : fortement non voulu par les "européistes" de la commission européenne. Faut pas déconner, quand même, on ne va pas mettre des bâtons dans les roues de Goldmann Sachs et autres consorts pour les empêcher de racheter la France en kit...

    "La France est souveraine sur son territoire."
    Plus depuis longtemps. Les pantins que l'on "élit" (ou plus exactement qui sont élu pour nous à notre insu) servent uniquement à nous distraire. Le droit européen (et donc français !) s'écrit à Bruxelles par des gens pour la plupart inconnus, grassement payés et fortement non élus.

    Vous pourrez bien taper sur Hollande ou sur Montebourg (ou sur tout autre politique du paysage français fortement médiatisé), ça ne change rien. Le jeu ne se joue plus ici, à leur niveau. Leur rôle est purement figuratif: ils ne peuvent rien faire (ou plutôt, il ne veulent rien faire, et surtout pas sortir de l'union).

    Je vous invite à visiter le site de l'UPR qui analyse le monde d'aujourd'hui :http://www.u-p-r.fr/

  • #17

    diojaime (mardi, 11 décembre 2012 14:06)

    Pour Schumpeter, "le succès du capitalisme conduit inévitablement à la concentration du capital, c'est-à-dire à la création de grandes entreprises, gérées par des chefs d'entreprises, simples administrateurs et appartenant à des rentiers-capitalistes, véritables propriétaires des entreprises.De plus la grande entreprise étouffe toute velléité d'imagination. Les grandes organisations sont marquées par la multiplication des cadres gestionnaires, des experts et des bureaucrates, conduits à raisonner en termes de carrière, de revenu régulier et de position sociale et du même coup peu ou pas enclins à prendre des risques comme dans le modèle de l'entrepreneur."
    Mais oû est donc l'esprit entrepreneurial cher à Schumpeter chez Mittal??

  • #18

    Pierre Feuille Ciseaux (mardi, 11 décembre 2012)

    @diojaime
    Exactement , Schumpeter se retournerait dans sa tombe s'il entendait les gens parler de déstruction créatrice à propos de Mittal.

  • #19

    Horror (mardi, 11 décembre 2012 23:06)

    C est bien les copie colle mais est ce que ça reflète la réalité? Je n en sais rien car je ne suis pas un spécialiste de Mittal même si leur R&D mondiale à plus de 1300 chercheurs, ce ne doit pas être pour rien? Vue leur position, je ne pense pas que ce sont des manches en innovation.
    D ailleurs le contraste entre la vieille technologie de forge à chaud et son transfert vers la forge à froid bien plus performante montre bien d une part la destruction créatrice (à chaud) et l innovation ( à froid) décrites par Schumpeter, sans parler des multiples brevets des différents grades d acier.
    Enfin l acier est lui même de plus en plus remplacé par des matériaux composites issus de l innovation de sociétés petites et grandes.
    La grosse différence entre l époque ou écrivait Schumpeter et aujourd'hui hui est qu un entrepreneur innovant se fera rapidement absorber par ces groupes mondialises, mais ça ne change rien sur le fond.

  • #20

    FlikeFrog (mercredi, 12 décembre 2012 01:26)

    C'est le deuxième post ou la Russie et la Chine sont citées en référence en raison de la prééminence du pouvoir politique qui les caractérise. On est d'accord c'est du second degré hein?

    On est pas réellement en train de prendre comme modèle des pays dont le PIB par tête est inférieur de plus de moitié à celui de la France, ployant sous la corruption, l'arbitraire étatique, les restrictions de libertés civiles, les inégalités sociales (indice gini bien plus élevé que le notre), les désastres écologiques et qui au demeurant compte le plus de milliardaires au monde juste derrière les Etats-Unis (malgré la pauvreté du reste de la population)?

    En même temps c'est sans doute le seul référentiel dans lequel Montebourg fait figure de visionnaire. Sous cet angle c'est cohérent.

  • #21

    derigny (lundi, 17 décembre 2012 12:31)

    Si les 650 emplois de Florange constituent un drame humain... que dire des 1500 salariés qui perdent leur emploi chaque jour que Dieu fait !? et dont on ne parle pas !

  • #22

    Loveyall (lundi, 17 décembre 2012 23:44)

    Woyzeck et Strelnikov, je trouve ça grave que même sur des blogs de qualité comme celui ci je tombe sur des posts a critiques définitives. Ce qu'avance Horror est intéressant et peut être discuté, mais par pitié ne soyez pas simplement dans la réaction. Que cela vous plaise ou non, ce sont les entrepreneurs qui créent de la richesse, que l'Etat soit la pour les régulations d'ordre environnemental et social ainsi que pour prévenir toute entente sur les marchés. N'importe qu'elle personne douée d'une capacité minimum d'observation reconnaitra aisément que l'Etat n'est pas aussi bon gestionnaire que le privé. La question restante, pouvons nous avoir un Etat qui utilise intelligemment les principales forces motrices de la nature humaine ?

    Le communisme est une belle idée mais totalement déconnectée de l'humanité. Si votre intérêt dans le changement est sincère, je ne peux que vous conseiller de vous pencher sur les "enseignements" de J. Krishnamurti.

    Je comprends par contre parfaitement qu'il soit plus simple de vouloir tout changer et de chercher des coupables extérieurs sans jamais se mettre soi-même dans l'équation. Sur ce, bonne lecture

  • #23

    tomate (lundi, 24 décembre 2012 20:07)

    @ horror :

    Bonsoir !

    Je rejoins vos propos relatif au devoir d'anticipation de l'état . Effectivement, l'état ne doit pas faire de démagogie.

    Aussi , j'ai une exemple concret à vous soumettre :
    Nous importons la totalité de notre charbon ( GB, Hongrie, entre autres).
    Plusieurs entrepreneurs anglais ont voulu ré-ouvrir des anciennes mines . Ces projets n'ont pu devenir réalité --> Blocages locaux, et intérets electorals des copains de DROITE .... Et également de GAUCHE .
    Que fait on de toutes ces personnes élues au niveau local, départemantl, régional, national??? Que préconisez - vous ???
    - vous aurez noté que c'est un projet à long terme, pour des besoins, en volumes , moyens, mais significatifs ... Tout de même....
    Alors , que fait-on???
    Personnellement, je veux bien buter certains élus. Il me manque les armes, et les appuis ...
    QUE Préconisez - vous?

  • #24

    WAPI (vendredi, 25 janvier 2013 09:36)


































    FAITES CIRCULER. QUE LE GOUVERNEMENT SACHE QUE NOUS SAVONS







    LES CONSEILLERS DES COMMUNAUTES DE COMMUNE (QUI SONT TOUS VICE-PRESIDENT CAR LORSQUE L'ON EST VICE PRESIDENT

    L'INDEMNITE EST DOUBLEE !) ET QUI INSIDIEUSEMENT ONT CREE UNE TAXE SUPPLEMENTAIRE :

    " INTER COMMUNAUTE" QUI SUR VOS FEUILLES D'IMPOTS LOCAUX VIENT SE RAJOUTER A LA COMMUNE, AU DEPARTEMENT,

    A LA REGION !


    LES CONSEILLERS GENERAUX ET LES MAISONS DU CONSEIL GENERAL (QUI FLEURISSENT UN PEU PARTOUT

    AVEC 150 OU 200 FONCTIONNAIRES A CHAQUE FOIS)


    LES CONSEILLERS REGIONAUX ET LES HOTELS DE REGION


    ET C'EST PAS TOUT ! EN RHONE ALPES, EST EN TRAIN DE SE CREER UNE NOUVELLE STRUCTURE :

    LE POLE METROPOLITAIN REGROUPANT LES COMMUNAUTES DE COMMUNES DE LYON, VIENNE, SAINT ETIENNE ET BOURGOIN.


    ET COMPTE TENU DE LEUR GESTION DESASTREUSE CES GENS VONT NOUS DIRE BIENTOT QU' IL N'Y PAS D'AUTRE SOLUTION

    QUE DE SERIEUSEMENT AUGMENTER LES IMPOTS POUR S'EN SORTIR !


























    Qu'ils soient de DROITE ou de GAUCHE, ILS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !


    A l'heure où Mario Monti renonce à son salaire et qu'on nous annonce qu'en Russie il n'y a qu'une centaine de députés,


    Ce mail mérite de faire du bruit... libre à vous de faire tourner... Moi, je fais tourner...


    > Je crois qu'il faut faire exploser le web français avec ce message plein de bon sens !


    peut-être qu'il finiront par comprendre ???


    Quel homme politique, de gauche comme de droite, aura le courage de l'admettre et surtout de se battre pour le faire ???


    C'est peut-être le plan de rigueur que l'on va nous annoncer un jour...


    Je ne sais pas si les chiffres sont bons, mais pour le principe, puisqu'on supprime 1 fonctionnaire sur 2, voire 2 sur 3, on devrait alors supprimer 1 sénateur sur 2 et 1 député sur 2 en effet !


    À l'heure où la situation financière est telle que l'on cherche en hauts lieux désespérément de l'argent et que l'on va encore s'acharner sur le peuple pour le faire payer et en trouver, une réflexion s'impose !


    Sachant en plus ce qui suit :


    -Etats-Unis: 300 millions d'habitants,


    100 sénateurs et 435 représentants


    (total 535),


    France : 60 millions d'habitants,
    > > > > > > > 350 sénateurs et 577 députés


    (total 927).


    Ne pensez-vous pas, que nous pourrions carrément supprimer, sans être méchant et perturber en quoi que ce soit le "bon" fonctionnement de notre beau pays, la bagatelle de 250 sénateurs et 142 députés ?


    Je vous laisse le soin de calculer au plus juste, mais il me semble qu'à la louche cela ferait :
    > > > > > > > 6.000 EUR x 342 = 2.052.000 par mois et donc 24.624.000 EUR par an !!!


    et je ne compte pas ceux que la loi DEBRE continue à payer ENCORE pendant 5 ANS après avoir été battus...


    Sans commentaire !!! Ne rigolez pas, c'est notre pognon !!!










  • #25

    Best Juicer (mercredi, 10 avril 2013 17:12)

    This is a great write-up! Thanks for sharing!

  • #26

    Best Juicer (dimanche, 21 avril 2013 16:49)

    I just shared this on Twitter! My friends will definitely enjoy it!