sam.

26

avril

2014

Jacques Sapir : "On ne sait pas ce que veulent les Peuples, car on ne leur demande pas..." (CSOJ)

jacques sapir CSOJ Taddei guigou todd coralie delaume

Lors de l'émission Ce soir ou jamais (CSOJ) du 21 mars 2014, Jacques Sapir revenait sur les conséquences sociales et politiques de la construction européenne à marche forcée. Face à lui, Elisabeth Guigou, dont l'argumentaire, s'il n'est guère convainquant, a le mérite de mettre en évidence cette "conviction profonde" des cadres politiques, que l'Union européenne est à la fois irréversible et bienfaitrice au delà de tout.

Dans ces conditions évidemment, puisque l'Europe est intouchable, pourquoi diable s'embarrasser de référendums ?

 

Lors de cette même émission, l'essayiste et blogueuse Coralie Delaume contestait avec justesse l'idée d'une Europe "rempart face aux nationalismes"...

 

A l'approche des élections européennes, une grande partie de la gauche n'a toujours pas admis que la critique radicale de l'UE n'appartient pas excusivement au Front National, mais au contraire, qu'elle est une condition sine qua non au recouvrement de notre souveraineté politique et au partage des richesses, sa véritable matrice historique.

 

 

Antoine Lamnège

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    appolin (lundi, 28 avril 2014 22:49)

    Tout en souplesse jacques...