ven.

26

sept.

2014

Gaël Giraud - L'illusion financière : Pourquoi les chrétiens ne peuvent pas se taire

gael giraud illusion financière la croix chrétiens

Gaël Giraud, ancien mathématicien, financier devenu Jésuite, dénonce l'aveuglement des marchés et l'absence d'encadrement du secteur. Un témoignage intéressant de la part d'un ancien insider.

Au programme, situation européenne, écarts de salaire, réforme de la finance, de l'euro, face à une journaliste BFM sceptique...

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Guadet (lundi, 29 septembre 2014 11:46)

    Gaël Giraud donne un bon exemple des possibilités d'application pratique, au niveau de l'économie, des prises de position du pape. François ne fait qu'affirmer plus clairement ce qu'ont déjà dit ses prédécesseurs. Mais il a soulevé la colère de la droite américaine et des libéraux européens qui conspuent le "pape marxiste" :
    http://plunkett.hautetfort.com/archive/2014/09/19/la-rumeur-de-%C2%A0fronde-au-vatican%C2%A0-%C2%A0est-un-produit-de-l-agitat-5450696.html

    Une critique tout de même sur la transition écologique, indispensable mais pas toujours bien réfléchie. Les premiers résultats des campagnes d'isolation du bâti existant, par exemple, sont négatives : ce sont des travaux très polluants (énorme production de matériaux artificiels) et qui n'entraînent pas de baisse significative de la consommation d'énergie. Les habitants profitent simplement de la hausse de température. En 1950, 15° était considérée comme une température confortable en hiver, en 1975, je me souviens, 18° était conseillé, aujourd'hui, on supporte rarement moins de 22°.

  • #2

    Antoine Lamnège (lundi, 29 septembre 2014 15:17)

    Voilà plusieurs années déjà que je constate la qualité d'un journal tel que La Croix, dont les positions sont réellement analytiques, et souvent plus mesurées que la presse classique en ce qui concerne l'économie.
    On assiste effectivement à une certaine convergence de vues entre la gauche de la gauche et certaines positions du Pape François dans ce domaine.

  • #3

    Guadet (mardi, 30 septembre 2014 00:53)

    Contre "la rénovation thermique du bâtiment", je voudrais ajouter un argument. On pourrait me rétorquer que l'opération finit par être positive à long terme ; mais, encore une fois, cela ne correspond pas avec la réalité, puisqu'on peut constater que les travaux d'isolation des années 1980 doivent être entièrement repris aujourd'hui, avec à nouveau un lourd coût écologique. La vrai solution serait de revenir sur l'industrialisation de l'architecture, le plus important pollueur aujourd'hui en France, et de retrouver certains savoir-faire de l'artisanat, ce qui permettrait de créer des emplois plus intéressants et plus stables que ceux issus des techniques éphémères de l'isolation moderne.

  • #4

    Guadet (vendredi, 03 octobre 2014 10:52)

    Le pape va peut-être plus loin encore :
    http://www.osservatoreromano.va/fr/news/pour-proteger-les-droits-des-travailleurs

    L'avantage des discours du pape sur ceux de la gauche anti-libérale, c'est qu'on y voit bien le tronc commun entre libéralisme et libertarisme. Le seul combat efficace est celui qui s'attaque à ce tronc.
    Il n'y a pas une gauche libérale et une gauche anti-libérale : il y a une gauche libérale et une gauche libertaire en contradiction avec elle-même et donc vouée à l'échec.