dim.

28

sept.

2014

Etats Généraux des Nouvelles Ruralités - Christophe GUILLUY

Intervention de Christophe Guilluy à propos de la France péri-urbaine. A propos des invisibles en politique...

[VIDEO]

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Antoine Lamnège (mardi, 30 septembre 2014 20:10)

    La correspondance entre zones "fragiles" de faible mobilité et le vote FN est frappante et c'est la force de la démonstration. En revanche, je trouve que Guilluy s'arrête un peu vite en chemin dans la dénonciation du bobo de métropole dont le comportement serait à dessein anti-rural, et égoïste.
    Le ton adopté dans cette conférence autant que dans le reportage la France en face, (disponible sur le blog,) le sous entend.
    La somme des comportements de la classe moyenne supérieure provoque effectivement une concentration de "bobos" en centre ville des métropoles qui ne sera pas freinée par la dénonciation de comportements individuels.
    "Il n'y a rien à attendre d'en haut", conclue Guilluy. Et donc ? Chacun descend dans la rue convaincre un "bobo" (aisément identifiable, le bobo...) qu'il doit aller vivre à Mantes la Jolie plutôt qu'à Paris ?
    Il est à mon sens essentiel de parler aux partis, même si la les idées infusent lentement. Permettre à un parti de gauche par exemple de muter, de se reconcentrer sur son électorat perdu. De tirer les conséquences en terme de protection sociale, de mondialisation, de mobilité, d'infrastructures...

    Côté PS, UMP l'affaire est mal embarquée. Peut-être est-ce là la raison du défaitisme du Guilluy... Serait-ce déjà trop tard ?