sam.

04

oct.

2014

Eric Judor aime déranger son conseiller EDF la nuit...

eric judor edf publicité ramzy platane

La publicité atteint aujourd'hui des sommets dans la subtilité humoristique.

C'est bien dans l'air du temps : notre capitalisme contemporain exige que producteurs et consommateurs communient dans la joie.

Bosser ET sourire.

Se lever le matin, façon Truman Show, satisfait de sa condition d'être flasque et rigolo...

 

Aussi, afin de distraire au maximum le consommateur potentiel, certains spots prennent dorénavant la forme – extrêmement plaisante, il est vrai – de mini-séries construites en plusieurs épisodes. En plusieurs saisons même chez EDF, en pointe dans le domaine !

Une manière diablement astucieuse de promouvoir en loucedé, à travers la promotion d'une marque, un jour la régression sociale, un autre le low-cost, à des téléspectateurs hilares.

Problème : le consommateur est également producteur, lorsqu'il a un emploi... Et, même s'il n'est producteur que d'un seul produit (ou d'un service) et consommateur de tous les autres, il se pourrait bien qu'un jour, la baisse des prix et des protections sociales dont il a bénéficié en tant que consommateur, le touchent en tant que producteur et alors... pas certain qu'il se tape encore sur les cuisses.

Comme l'a souligné Frédéric Lordon, ce sont les anciennes boites publiques qui se trouvent paradoxalement être les plus indécentes dans leur mise en scène de la régression sociale à travers la publicité : la SNCF, et son projet de rendre ses agents « aussi transparents que possible » afin de servir les voyageurs...

Renault, l'ancienne régie, dont les ouvriers furent un temps mis en scène, obéissant au doigt (et à l'oeil) d'un consommateur sur sa tablette...

Tout, tout de suite, à n'importe quel prix. Les nouveaux convertis au marchés sont aussi les plus fanatiques...

Surfant sur le succès de la série humoristique Platane, avec Eric Judor (de Eric et Ramzy) diffusée l'an passé sur Canal +, EDF a encore franchi un pallier ces derniers mois, mettant en scène sous forme de saynettes, la relation entre Eric et son conseiller client.

Et qu'y voit-on ? A priori, toujours la même chose... Eric, parfait dans son rôle de menteur maladif, face à un conseiller EDF remarquable de dévouement, (de dévotion ? )...

 

Mais en réalité, à mesure que les épisodes passent, on se dit que l'essentiel est ailleurs.

Si en apparence, la publicité s'adresse aux clients, leur expliquant :

« Nous sommes à votre service... », elle envoie un signal plus fort encore aux employés de l'entreprise en leur signifiant ceci : « pour vous, employés EDF, la distinction vie professionnelle / vie privée n'a plus lieu d'être... ».

 

Eric, alors qu'il est en train de jouer au Times-up avec ses potes, peut ainsi déranger son conseiller EDF, chez lui, dans son intimité, quelle qu'en soit la raison...

 


 

 

La femme du conseiller, en train de se brosser les dents, peut bien râler... C'est une rabat-joie... !

Et son mari décroche tout de même ( le travail avant tout ! ), quitte à se faire raccrocher au nez après s'être fait dérangé pour une broutille... C'est qu'un conseiller vit réellement pour sa boite. D'ailleurs, il EST sa boîte ! «EDF ! », comme l'appelle Eric.

 

 

 

Le message est bien pensé, en aucun cas un hasard...

Ce n'est pas la première fois qu'EDF s'essaye à brouiller la distinction entre les différentes sphères de la vie humaine. Lors d'un précédent clip, le téléspectateur avait pu admirer la conscience professionnelle de deux employés EDF, menant par ailleurs une vie personnelle complètement glauque. Dans leurs petites existences pathétiques, ces deux amis pouvaient au moins être fiers d'une chose : répondre à la hotline EDF jusqu'à 21H.

 

La semaine passée était organisée la journée J'aime ma boîte, à l'initiative de Sophie de Menthon, cette agaçante patronne, invitée régulière des GG' sur RMC, et qui a connu un relatif succès médiatique... Une journée pour dire « pouce », et pour faire « assumer » leur boite aux salariés... expliquait-elle...

Il y a un mois, Manuel Valls déclarait quant à lui sa flamme aux patrons... « J'aime l'entreprise... ! » lançait-il devant un MEDEF conquis...

 

L'heure est à l'amour alors... et en la matière, EDF a de l'avance. Aimer sa boite, servir au mieux le consommateur, cela passe d'abord par le sacrifice de sa vie privée.

 

 

Antoine Lamnège

 

(Merci à Benoit pour sa vigilance publicitaire)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    twim (dimanche, 05 octobre 2014 18:52)

    l'humour nous fait tout oublier c'est vrai, presque on ne penserait même plus à ce pauvre conseiller client !

  • #2

    Olivier de Nantes (vendredi, 10 octobre 2014 19:10)

    « pour vous, employés EDF, la distinction vie professionnelle / vie privée n'a plus lieu d'être... ».
    Très bon résumé.

    Ne tombe-t-on pas dès lors dans un totalitarisme, lorsque la frontière démarquant la vie privée du reste est effacée ?

  • #3

    Antoine Lamnège (samedi, 11 octobre 2014 00:46)

    c'est le plus choquant en effet, cette injonction à faire déborder l'une sur l'autre et inversement ; à bosser tard, à faire ses heures comme on dit.
    C'est un langage ancré aujourd'hui ! et peu importe le métier ; quelqu'un qui souffre au travail peut très bien le dire.
    Il encaisse

  • #4

    Guadet (samedi, 11 octobre 2014 11:04)

    Si on analyse ces spots, on voit bien qu'ils n'ont rien à voir avec la réalité, mais beaucoup plus avec les séries américaines intimistes, avec les comédies se passant dans une petite ville où tout le monde se connaît. C'est le but premier de cette campagne : abolir la frontière entre la vraie vie et l'entertainment, le divertissement. Les spectateurs savent bien que c'est faux mais ils apprécient qu'on les fasse rêver et EDF espère qu'ils leur seront reconnaissant.
    Le message caché n'est pas "Chez nous vous aurez des esclaves" mais "Continuer à être des esclaves, chez nous vous l'oublierez".

  • #5

    Guadet (samedi, 11 octobre 2014 15:23)

    "continuez", pardon.

  • #6

    CORSICANSPY (mardi, 21 octobre 2014 06:21)

    CONSEILLER CLIENTELE EDF ("Vendeur en ligne") EDF MOI MEME, JE CONFIRME UN CERTAIN
    MODE DE MANAGEMENT, SAVOIR QUE TOUT LE MONDE AIME TOUT LE MONDE SUR NOS "PLATEAUX CLIENTELE", QUE NOUS DEVONS NOUS SENTIR BIEN,SENTIR BON, VALIDER LA SATISFACTION DES CLIENTS EN LEUR DEMANDANT DE NOUS NOTER EN FIN DE COMM.TEL,
    IL EST RECOMMANDÉ D ASSISTER AUX DIVERS AMUSEMENTS COLLECTIFS,TELS REPAS (HORS HEURES DE BOULOT), ET MEME DE SE FAIRE....MASSER. COMME C EST PREVU SUR NOTRE CRC DE TOULON. ORWELL N'EST PAS LOIN CAMARADES.

  • #7

    carlosduvrait@yahoo.fr (mercredi, 13 avril 2016 23:55)

    Plus de soucis pour vous maintenant car je suis là pour vous aider. Savez vous que beaucoup de personne dans le monde veulent réaliser beaucoup de projet pouvant créer des milliers d'emplois? mais n'ont pas de moyen financier pour débuter leur projet. Je pense vous aider avec un financement rapide et fiable. Particulier, je dispose d'un capital qui servira à octroyer des prêts particulier à court et long terme allant de 2000 à 1.000.000 € à toute personne sérieuse voulant de ce prêt. 1,5% d'intérêt l'an selon la somme prêté car étant particulier je ne veux pas violer la loi sur l'usure. Vous pouvez rembourser sur 1 à 30 ans maximum selon la somme prêté.c'est à vous de voir pour les mensualités. Je ne demande qu'une reconnaissance de dette certifiée manuscrite et aussi quelques pièces à fournis. Contactez-nous E-mail : Carlosduvrait@yahoo.fr