lun.

08

déc.

2014

"Travailler le dimanche ? Vous êtes fou ? C'est le jour où je fais mes courses !"

Ce qui est plutôt sympathique avec un sondage, c'est qu'on lui faire dire ce que l'on veut. L'arnaque n'est pas neuve, enfin quand même, ça rate jamais... La preuve aujourd'hui, sur toutes les ondes, France Inter en tête, on pouvait entendre que les français, en majorité, se déclaraient en faveur du travail dominical, rapport à la loi Macron qui fait l'actualité cette semaine...

Et que donc, ils avaient "évolué", ces cons de français, qui avant, y étaient opposés. Bosser le dimanche, enfin... l'aurait pas fallu passer à côté de cette conquête formidable...

Postulons ceci : dans un sondage, la réponse est presque entièrement contenue dans la question... Et démontrons notre théorème : ce matin : 62% "des français" (ou d'un millier d'entre eux disons) se déclaraient  favorables ou plutôt favorable au travail dominical. 

Dans le même sondage, 60% de ces mêmes français admettaient être en désaccord avec l'idée de travailler eux même ce jour-là.

Finalement, les français interrogés sont très intelligents, ou parfaitement égoïstes. Ils sont favorables à ce que les autres bossent le dimanche...


Mais pour ne pas conclure sur une note trop négative, je proposerai quelques questions pour une future enquête, qui tendrait à étoffer notre théorème... Si un quelconque institut - ce sont tous les mêmes - veut bien gentiment les relayer, ça fait plaisir...



On verra bien... En tout cas, j'espère que Patrick Cohen nous en parlera le moment venu.


Antoine Lamnège

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Guadet (mardi, 09 décembre 2014 12:18)

    J'aime bien le titre de l'article : ça résume bien le problème.

    D'après les sondages, 80% des Français désapprouvent la politique économique du gouvernement mais 60% approuvent le ministre de l'économie.

    Logique !

    Il faut mettre en cause la manière dont on biaise les sondages; mais je crois qu'il y a aussi un problème chez les sondés. Nous arrivons à un tel degré de liberté que, non seulement chacun a sa propre vérité, mais chacun peut en changer selon ses besoins.

  • #2

    technical o (mardi, 09 décembre 2014 13:06)

    j'ai bien ri,
    c'est vrai que je ne vois pas vraiment comment on peut répondre oui, en sachant qu'on ne le voudrait pas soi-même, mais les voix des sondés sont impénétrables...

  • #3

    twim (jeudi, 11 décembre 2014 12:45)

    @ technical o J'aurais pas dit mieux !