sam.

10

janv.

2015

Charlie Hebdo : émotion, indignation... récupération !

L'émotion depuis mercredi est immense.

Indignés, des dizaines de milliers de citoyens sont spontanément descendus dans la rue, partout en France, pour y exprimer leur blessure sincère. Se dire : « nous n'avons pas peur » ; et puis revendiquer très simplement, naïvement, sans doute, le droit à une «  totale liberté d'expression ! » dans « leur » pays. A la radio, à la télévision, les hommages se sont succédés, les témoignages, les larmes ; les expertises en tous genres aussi... Beaucoup d'entre nous ont eu peur, je crois, en même temps qu'ils compatissaient avec la douleur des familles et des proches des victimes lâchement assassinées. Quoi de plus humain ?

Aujourd'hui que les assassins sont morts, une autre phase du moment « Je suis Charlie » s'est ouverte. L'heure est à la « réflexion », entend-on sur les ondes... Car enfin, c'est bien vrai, l'émotion, la peur, la spontanéité ne peuvent nous dicter trop longtemps notre conduite...


Vraiment ? Pas si sûr... Il n'aura pas fallu longtemps aux pouvoirs en tous genres pour nous signifier que « certaines mesures » devraient être prises, prochainement. Quelques heures... au mieux quelques jours...


 

Qu'il y aurait un « avant et un après » Charlie... , comme il y avait eu aux Etats-Unis, un après 11 Septembre 2001. Un après sécuritaire, à n'en pas douter... Vendredi, sur France Inter, sur BFM, Thibault de Monbrial, n'y allait pas par 4 chemins :


 

Dès hier, encore, François Hollande annonçait sa participation à la grande marche de dimanche à Paris, accompagné de nombreux chefs d'Etat européens...


Une annonce qui n'a pas manqué de faire réagir Olivier Berruyer, sur son blog, annonçant qu'il ne « s'associerait pas à l'OTAN en grandes pompes. L’OTAN qui met le feu au Moyen-Orient depuis 25 ans et qui a engendré des milliers de terroristes ? L’OTAN qui annonçait le lendemain du massacre avoir largué 5 000 bombes en Irak ? (et on s’étonne donc des retours de flamme ?) ».

Et Berruyer d'ajouter, « il y aura le président ukrainien, vous savez celui qui a des néo-nazies qui combattent pour lui, et dont les troupes ont tué des centaines de civils dans l’Est de l’Ukraine ? Lui, dont la place est à La Haye, et pas à Paris avec Cabu ?  C’est l’esprit Charlie ça ? »

 

Une série d'arguments plus que convaincante... L'idée de défiler aux côtés de Merkel, Juncker, dont nous dénonçons la politique dangereuse pour l'Europe à longueur de temps sur ce blog, de Cameron, ou encore de Porochenko, n'est guère réjouissante...


Obama, Kerry, de leur côté, à grand renfort de propagande, exprimaient mercredi, une solidarité sans faille au peuple français engagé, à ses côtés au Moyen-Orient, dans la lutte contre la barbarie.



Nicolas Sarkozy, à qui l'OTAN ne fait, certes pas peur, loin de là, ni même l'absence de nuances, s'exprimait quant à lui de la sorte :


Un discours simpliste, qui fait fi de ce fait essentiel que la guerre, c'est d'abord l'OTAN, les Etats-Unis en tête, qui l'exporte à travers le monde et la déclare avec une facilité déconcertante, pour ensuite s'indigner des conséquences avec une géométrie définitivement variable...

Le ton est donné quoi qu'il advienne ; « l'Occident est menacé », il fait bloc ; « Nous sommes en guerre ! » ; partout, dans les prochains temps, nous pourrions être « sommés d'être Charlie » en même temps que de soutenir le renforcement de la politique anti-terroriste en France, par des « moyens » liberticides et inefficaces.

 

Prudence ces prochains mois. Méfions-nous des va-t-en guerre.



Antoine Lamnège

Écrire commentaire

Commentaires : 11
  • #1

    rémi (samedi, 10 janvier 2015 23:05)

    on me signale dans l'oreillette la présence demain à paris, de MR Bongo, Netanyahou et Orban...
    Que du beau monde !

  • #2

    Guadet (samedi, 10 janvier 2015 23:35)

    Merci d'abord de rester sobre sur ce drame et de juste pointer le danger qui est devant nous : foncer tête baissée dans le piège de la violence et de la guerre, comme l'ont fait les américains en 2001, avec les conséquences que l'on sait.
    Les gens parlent trop en ce moment et disent beaucoup de bêtises. L'heure n'est pas à se demander si Charlie Hebdo, c'est bien ou pas, ni si le terrorisme en cause, c'est l'Islam ou pas. Ce sont des sujets qui ont leur intérêt mais qui sont dangereux en ce moment. Même Sapir qui dit des choses très bien (http://russeurope.hypotheses.org/3253) dérape quand il enfourche son dada de la laïcité. Il devrait pourtant bien savoir, lui, que la cause profonde de cette terreur est à chercher plus dans la violence économique néolibérale que dans l'obscurantisme des religions. Je m'accorde d'avantage avec Marx qui pensait que la religion n'est que ce qui masque le véritable asservissement :
    “La misère religieuse est, d’une part, l’expression de la misère réelle, et, d’autre part, la protestation contre la misère réelle. La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l’âme d’un monde sans cœur, de même qu’elle est l’esprit d’une époque sans esprit. C’est l’opium du peuple. […] La critique [de la religion] a effeuillé les fleurs imaginaires qui couvraient la chaîne, non pas pour que l'homme porte la chaîne prosaïque et désolante, mais pour qu'il secoue la chaîne et cueille la fleur vivante."

    On cherche qui on doit condamner sans se demander si nous n'avons pas nous-mêmes notre part de responsabilité. Je sais que j'ai été et que je suis encore trop souvent complice du système. Quand on fait ses courses, on a toujours la petite angoisse de se demander ce qu'on cautionne. Je me souviens qu'un Africain m'a expliqué la différence de point de vue qu'ils ont avec les occidentaux sur les méfaits de la colonisation : pour nous c'était surtout hier, pour eux c'est surtout aujourd'hui.

  • #3

    Horror (dimanche, 11 janvier 2015 08:32)

    L'information en temps réel force le pathos et le sensationnel. "Mouille tes lèvres bébé, sois sexy et fait l'amour à la caméra!" alors même que le mannequin en question n'est souvent qu'une ménagère de moins de 50 ans affadie.
    Oui tout est surjoué sur la forme et quand l'on voit le déploiement de force aux portes de Paris cette semaine avec des centaines de policiers armés jusqu'aux dent pour attendre l'hypothétique arrivé de 2 gugusses en clio. Les Allemands n'étaient pas attendus avec autant de moyens et de détermination en 1939. C'était à pleurer mais comme la com de ce gvt depuis le début. Passons.

    A un moment donné il faut bien chercher les coupables qui font que nos enfants se retournent contre nous. Alors non Guadet ce n'est pas la colonisation et ses méfaits qui existent surtout dans la tête des bobos repentants qui remplacent la culpabilité religieuse qu'ils n'ont officiellement plus puisque officiellement laîc. Mais bon, la culpabilité a du bon pour asservir le Peuple alors à Gauche on a inventé celle là. Excuse dont se servent allègrement les présumés coupables à grand coup de racisme et de souffrance post colonisatrice, mal dont les principaux intéressés dans leurs pays d'origine ne souffrent étrangement pas.

    Alors ici on ne pouvait pas manquer d'accuser la Grande main invisible néo libérale, grand fourre tout des maux de ce Monde, comparable au Grand Satan catholique. Passons c'est de bonne guerre et puis c'est la religion officielle ici. Mais toujours pas crédible et ce ne sont pas les raisons invoquées par nos enfants maudits, même si je ne doute pas qu'une théorie sylvestre ai pu germer dans votre esprit ... à l'insu de leur plein gré.

    Non, tout cela parait beaucoup plus simple. Après un choc, il y a toujours un moment de flottement d'ou ressort une atmosphère particulière. Là encore sur tous les médias, ce qui ressortait au travers des témoignages, interview et analyses diverses et variées était la même chose. "N'assimilez pas!" mais quoi? les bons et les mauvais islamistes! Les vrais et les faux! les modérés et les intégristes! ... la branche honteuse de la famille quoi.
    Et si simplement le vrai problème n'était justement tout simplement pas l'Islam aujourd'hui, qui n'est juste pas miscible dans nos Républiques? Je dis "nos" car le mal dont nous souffrons est européen aujourd'hui.

  • #4

    technical O (dimanche, 11 janvier 2015 12:19)

    Je crois que vous indiquez de bonnes raisons de nous méfier. Le choix d'aller manifester cette après midi dépendra aussi chez les gens de la crainte d'autres événements sur place je pense. J'irai pour dire que je suis attristé de ce qui est arrivé Rien d'autre.

  • #5

    Guadet (dimanche, 11 janvier 2015 22:59)

    Laissez-moi être bête et méchant pendant un moment, façon caricature de Charlie Hebdo, ça défoule :
    Valls et Hollande avaient des mines satisfaites peu en rapport avec la gravité de l'instant et avec leur responsabilité. On sentait qu'ils prévoyaient une remontée dans les sondages. Ils jubilaient de voir qu'ils avaient eu tout-à-fait raison de ne rien faire pour le bien des Français et d'attendre que la popularité leur tombe du ciel. Ce dont Chirac avait bénéficié face à Le Pen leur était enfin accordé. Tant d'années d'efforts pour ne rien faire d'intelligent et pour simplement faire perdurer le système étaient enfin récompensées. Comme les rois mages, les puissants du monde venaient leur serrer chaleureusement la main, les embrasser, leur faire des papouilles. La belle scène d'émotion et de tendresse entre Hollande et Merkel restera dans les livres d'histoire : "L'amour le plus tendre comme réponse à la haine distillée par les méchants". L'amour entre soi uniquement bien-sûr, il ne faudrait pas tomber dans un idéalisme chrétien.
    Voilà : pardon pour ce moment de pur parti-pris, bien-sûr tellement injuste et de mauvaise foi ; ça fait du bien et c'est un peu un hommage à Charlie.

  • #6

    Guadet (dimanche, 11 janvier 2015 23:38)

    @ Horror
    Le plus souvent, les bobos ne se sentent pas coupables : ils pensent que seuls leurs parents le sont ; eux ils sont très bien, ils font partie du camp des gentils. Il ne faut pas confondre avec les bobos d'élite comme moi, chrétiens et tout.
    Pour l'intégration des musulmans je vous renvoie à l'article de Sapir que je trouve pas mal. L'avantage de ces drames est peut-être justement de poser le problème : j'ai entendu des réactions très intelligentes et très bonnes d'imams français. Sur ces sujets je vous conseille de ne plus écouter Tariq Ramadan ou SOS Racisme mais plutôt l'université al Azhar qui est la plus haute institution de l'Islam et qui a toujours condamné toute violence et défendu la liberté de conscience et la bonne entente entre les religions. Le problème vient surtout du Salafisme et du Wahhabisme qui sont manipulés par les monarchies pétrolières. À travers ces mouvements, ils utilisent leur argent pour accroître leur puissance dans le monde en mobilisant les pauvres et les frustrés, comptant bien assurer en retour leur fortune. Ce qui ramène à l'économie néolibérale mondialisée qui seule permet un tel jeu. CQFD

  • #7

    Juristique (lundi, 12 janvier 2015 12:08)

    J'ai le sentiment de l'organisation samedi, d'un bal des faux-culs (les politiques) et d'un rassemblement d'enfants de cœurs (les citoyens). Il y a finalement deux libertés d'expression, celle de Charlie désormais canonisée car devenue inoffensive (ils sont morts les bougres), et celle d'une réalité dont il faut bien se garder de parler. Tout ceci ne va avoir que pour effet, une surenchère contre les libertés publiques, tout le contraire de ce que à quoi militaient nos chers disparus.

  • #8

    Horror (lundi, 12 janvier 2015 13:39)

    Guadet ne restez pas dans l'angélisme. La finalité de l'Islam est bien plus proche de l'idéologie communiste que de celle capitaliste.
    La partie du Monde ou nous les "Infidèles" sommes, Dar al-Harb, a pour vocation à se transformer en Dar al-Islam tout comme les communistes voulaient imposer leur doctrine au reste du Monde, et dans les 2 cas fut ce par la force.
    Après les moyens d'y arriver peuvent diverger d'une obédience à une autre mais la finalité reste la même d'ou la finalement très juste division entre Radicaux et Modérés. Leur objectif final reste le même, seul diverge les moyens d'y arriver.
    L'Islam est une religion expansionniste dont la vocation est de s'imposer, d'imposer ses Lois (Charia en tête) et qui n'est pas prête à rester en seconde position que ce soit une religion ou même une démocratie.
    Les pays du Nord traditionnellement ouverts et tolérants, pas chantres de l'ultra libéralisme et qui ont grand ouvert leurs portes depuis 30 ans en reviennent très très fortement aujourd'hui.
    C'est un signe qui ne trompe pas.

  • #9

    Olivier de Nantes (lundi, 12 janvier 2015 19:57)

    @ Horror :
    "Les pays du Nord traditionnellement ouverts et tolérants, pas chantres de l'ultra libéralisme et qui ont grand ouvert leurs portes depuis 30 ans en reviennent très très fortement aujourd'hui."

    Et pourtant, l'un de ces pays a engendré Anders Breivik, se qualifiant lui-même de fondamentaliste chrétien.
    "Score" : 77 morts.
    Peine de prison théorique: 21 ans.



  • #10

    Guadet (mardi, 13 janvier 2015 13:11)

    @ Olivier de Nantes
    On ne peut pas comparer un isolé, un fou, à des organisations internationales financées par le pétrole, entraînées par la CIA, et qui contrôlent plusieurs territoires importants dans le monde.

    Et ne tombez pas dans le jeu d'Horror, qui lui sert à exonérer le système néolibéral, de tout mettre sur le dos des religions.

  • #11

    Horror (mardi, 13 janvier 2015 14:51)

    C'est pas moi qui l'ait dit Olivier.
    Pour le reste, bien dit Guadet! Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage, en plus ça évite toute autre argumentation (que l'on a peut être pas)...