mer.

14

oct.

2015

Air France : un "voyou" peut en cacher un autre

Pas facile d'être DRH à Air France, ni nulle part d'ailleurs, au moment de lourder 2900 personnes...

Disons qu'il faut savoir "mouiller la chemise"... comme on dit. (facile)

Alors, les images "ont fait le tour du monde" a-t-on entendu sur les principales chaines de télévision ; elles ont "choqué la classe politique dans son ensemble" ; et puis c'est "l'image de la France qui a été dégradée"...

Et si Manuel Valls s'est empressé de montrer les muscles le soir même pour les JT, assurant que l'ordre serait bientôt rétabli (dormez braves gens !), et les "voyous" bientôt coffrés, ce même premier ministre chantait visiblement moins fort sur le tarmac de l'aéroport de Ryad, son attachement à l'image de la France, venue vendre des armes à une monarchie pétrolière médiévale.

 

Mais enfin, quoique Valls eût fait un excellent lauréat, le véritable "voyou" dans l'affaire du DRH et de la chemise, restera bel et bien Alexandre de Juniac, patron d'Air France. Étrangement, on a moins vu circuler, à la télévision, les images de ce "capitaine d'industrie", de ce "grand patron" à la française, en train d'expliquer à un parterre de dirigeants, et sous l’œil expert de Monsieur Pierre Gattaz (premier rang), sa façon de penser les "acquis sociaux" en France, la retraite, le droit de grève, ou encore le travail des enfants...

 


Mais la presse a préféré montrer des tétons, et faire dans le genre "rappel à l'ordre".


Rappel à l'ordre sur BFM. Très classique.

Avec un Jean-Luc Mélenchon, convainquant, sur son terrain de prédilection.




Et la version de Canteloup pour terminer...



Un épisode qui en dit long sur l'affolement médiatique systématique quant à la moindre violence sociale.

Affolement, qui, quoiqu'il naisse sans doute d'une compassion légitime pour les personnes brutalisées physiquement, et partagée au delà du cercle médiatico-politique, calque trop sur les intérêts respectifs de ceux qui ont eu le droit de s'exprimer sur cette affaire, pour n'être pas interprété comme une réaction de classe.


Ce que note Jérome Fouquet de l'IFOP dans Atlantico :


[...]Interrogés par l’Ifop pour Sud Ouest Dimanche, les Français se montrent très partagés face à cet évènement. 38% condamnent la réaction de ces salariés d’Air France, mais une majorité (54%) déclare la comprendre sans pour autant l’approuver, quand une minorité (8%) l’approuve sans réserve. Au regard de ces chiffres, on constate donc que l’opinion, dans une large majorité, adopte une position plus compréhensive sur cette affaire que la majorité des médias et des responsables politiques.


Qui poursuit :


Pour autant, si une majorité comprend ces actions, le recours à la violence apparaît clairement comme une ligne rouge à ne pas franchir.



Eh oui ! La violence des autres est toujours inacceptable. Sur le papier, on est toujours contre...
Monsieur de Juniac peut dormir en paix.
La France est un pays sûr, dans lequel il n'est pas un "voyou".


Antoine Lamnège

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Un partageux (mercredi, 14 octobre 2015 22:09)

    Une petite correction : lourder non pas 1900 mais 2900 personnes.

    Ah tiens, je songe à Valls qui a pris position pour le capital d'Air France. Faudra aussi qu'il lui demande de voter pour les socialauds au deuxième tour. Parce que c'est pas la peine qu'il vienne nous le demander.

  • #2

    ellilou (jeudi, 15 octobre 2015 13:36)

    Monsieur de Juniac, si cela peut vous rassurer et rassurer votre homologue du Quatar : Maintenant en France aussi on "les" envoie en prison quand ils râlent de façon inopportune...

  • #3

    Antoine Lamnège (jeudi, 15 octobre 2015 16:25)

    @un partageux : correction faite. Merci.

  • #4

    Guadet (vendredi, 16 octobre 2015 22:16)

    Imaginez quelqu'un qui, en 1980, aurait prédit ce que serait en 2015 cette réaction du chef d'un gouvernement socialiste et de son ministre de l'économie lors d'un conflit social. Il aurait bien-sûr été immédiatement interné.

    Mais les socialistes d'aujourd'hui ne semblent pas voir le problème. Il sont plus à droite que la droite de l'époque, et plus libéraux, plus capitalistes, plus inféodés aux patrons. il vaut mieux en rire qu'en pleurer.

    Il est vrai que, déchirer une chemise, c'est particulièrement monstrueux. imaginez la douleur d'Hugo Boss !

  • #5

    rameurdu16 (jeudi, 05 novembre 2015 14:54)

    On a vraiment assister à nu reflexe de classe de la part des éditorialistes, qui, évidemment savent bien que le discours qu'ils professent aurait pu les faire "être" à la place de ce DRH.
    Rentabilité, mondialisation, réforme du marché du travail...
    Donc évidemment, c'est inadmissible !
    On attend de voir ce qui se passera lorsqu'un plan social massif touchera leur profession (pourquoi pas ?), qui si elle n'était pas massivement recapitalisé par des millionnaires tous les deux ans, aurait sombré depuis longtemps.

  • #6

    Bénéficiez d'un prêt projets, crédit immobilier, auto, personnels, E-mail : Carlosduvrait@yahoo.fr (mercredi, 13 avril 2016 23:54)

    Plus de soucis pour vous maintenant car je suis là pour vous aider. Savez vous que beaucoup de personne dans le monde veulent réaliser beaucoup de projet pouvant créer des milliers d'emplois? mais n'ont pas de moyen financier pour débuter leur projet. Je pense vous aider avec un financement rapide et fiable. Particulier, je dispose d'un capital qui servira à octroyer des prêts particulier à court et long terme allant de 2000 à 1.000.000 € à toute personne sérieuse voulant de ce prêt. 1,5% d'intérêt l'an selon la somme prêté car étant particulier je ne veux pas violer la loi sur l'usure. Vous pouvez rembourser sur 1 à 30 ans maximum selon la somme prêté.c'est à vous de voir pour les mensualités. Je ne demande qu'une reconnaissance de dette certifiée manuscrite et aussi quelques pièces à fournis. Contactez-nous E-mail : Carlosduvrait@yahoo.fr

  • #7

    PAGNY Eric (lundi, 01 août 2016 22:07)

    J'étais à la recherche d'un organisme de crédit lorsque sur le net j'ai trouvé le prêt grâce ce Mr Carlos Duvrait. J'ai fait une simulation et j'ai reçu par chance un avis favorable. J'ai imprimé le dossier de crédit de suite afin de le renvoyer le plus rapidement possible, j'ai été rapidement contacté par email pour m'informer que j'avais omis de fournir une pièce justificative, que j'ai renvoyé le jour même par mail. J'ai ensuite été contacté par e-mail par une chargée de clientèle (très professionnelle et aimable) pour répondre à quelques questions. Mon dossier est passé en commission, 48 heures plus tard j'avais la réponse et il a fallut 48 heures de plus pour le versement. Carlos Duvrait, c'est mieux qu'une banque à tout points de vue. Je suis ravi ! Surtout n'hésitez pas ! Je vous conseil ce mr "Carlos Duvrait" Contactez-le par E-mail : Carlosduvrait@yahoo.fr