rémi ink radio france vrai faux euro europe le pen mélenchon sintès apathie
espoir économie politique médias europe

ven.

27

janv.

2017

Un éditorial du Monde dénonce le protectionnisme, avec les mêmes arguments que Xi Jinping à Davos

Le dernier éditorial du Monde prend radicalement parti en faveur du libre échange. Ce n'est pas nouveau. Cette fois pourtant, les arguments qu'il avance contre le protectionnisme (s'ils sonnent toujours aussi creux) font clairement écho aux propos tenus par le président chinois à Davos le mois dernier. 

Toujours les mêmes poncifs : "On ne revient pas en arrière. Les délocalisations ne sont pas un problèmes puisque les entreprises sont aujourd'hui mondiales. La guerre commerciale n'est jamais souhaitable." 

 

Comme si le monde économique contemporain n'était pas déjà fondé sur la concurrence acharnée, les protections, la triche, et les évasions en tout genre. Sur une asymétrie permanente entre nations faibles et fortes, classes sociales aisées et défavorisées...  

 

Lire la suite 3 commentaires

jeu.

26

janv.

2017

Poutine "bagarreur" et Obama "Top model" (Arrêt sur images)

Excellent exercice de déconstruction de la propagande pro-américaine, et anti-russe, auprès de collégiens, à partir de reportages diffusés sur le service public, France 2. 

Bravo et merci à l'équipe d'ASI. 

Lire la suite 2 commentaires

jeu.

12

janv.

2017

France Info : partenaire officiel du néolibéralisme

La station de radio de service public France Info n'en finit plus de parler d'économie.

Au total, pas moins de 4 émissions quotidiennes y sont consacrées exclusivement, (dont une est consacrée aux nouvelles technologies et au numérique et que je n'analyserai pas), auxquelles on peut ajouter la matinale, l'interview de Jean-Michel Apathie, ainsi qu'au moins deux autres chroniques qui s'y intéressent régulièrement.

 

Un problème de taille pourtant se pose : comment est-il possible que ses animateurs et chroniqueurs prennent à ce point parti en faveur de la pensée orthodoxe, disons simplement le néolibéralisme, à l'instar notamment de BFM Business qui, lui, est un groupe privé dont la ligne est radicale et assumée pour des raisons évidente de détention de son capital par Alain Weill notamment ?

Lire la suite 3 commentaires

mer.

11

janv.

2017

Zaki Laïdi : « La gauche n'a trahi personne »

Une chose est sûre, on ne peut reprocher à Zaki Laïdi son manque de constance. Depuis le milieu des années 90 qu'il professe qu'une « troisième voie » est possible et souhaitable à gauche, le politologue, proche de Pascal Lamy et plus récemment de Manuel Valls n'a pas bougé d'un iota.

En lisant son dernier article publié dans Le Monde ce 10 janvier 2017, moi qui ai fait mes études à l'époque où le « blairisme » était partout encensé et pris en modèle par nombre d'intellectuels français, il m'a semblé soudain avoir été renvoyé quinze ans en arrière. Les mêmes constats, et les mêmes solutions, si caractéristiques d'une pensée favorable à la mondialisation malgré tout, et à l'Europe, incapable de reconnaître sa part d'échec et d'aveuglement. Car, n'en déplaise à Monsieur Laïdi, ce sont ses idées qui sont au pouvoir ; en outre, le parti socialiste au pouvoir est déjà l'incarnation politique de cet aggiornamento qu'il appelle de ses vœux.

 

 

Lire la suite 2 commentaires

dim.

08

janv.

2017

Taux de pauvreté : classement des 100 plus grandes villes françaises

Avec un taux de pauvreté de 15 %, Lyon se classe 82ème.
Avec un taux de pauvreté de 15 %, Lyon se classe 82ème.

Une étude de Compas basée sur les données de l'INSEE (2011) a permis de déterminer un classement par taux de pauvreté des 100 plus grandes villes de France.

Pour mémoire, le taux de pauvreté correspond à la proportion de personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian.

En 2011, l'INSEE estimait le seuil de pauvreté en France à 977 euros par mois.

Au niveau du classement, on remarque la prégnance des communes des DOM qui sont 5 dans le top 10 dont 4 pour la seule Réunion.

Roubaix est la commune appartenant au top 100 des plus grandes villes françaises à être la plus touchée par la pauvreté.

On remarquera également la présence dans le top 10 de deux villes de la région parisienne (Aubervilliers et Saint-Denis) et deux villes de l'ex-région Languedoc-Roussillon (Béziers et Perpignan), qui ne sont pas des villes de banlieue.

Lire la suite 5 commentaires

sam.

07

janv.

2017

Sur France Info, Alice Serrano sert la soupe à François Fillon

On l'observe au quotidien, les grands journalistes ainsi que les commentateurs/éditorialistes se passionnent aisément pour les étoiles montantes du pouvoir. Ils ont alors beaucoup à dire, à prédire, et à sonder d'une personnalité ou de son programme. C'est parfois l'occasion pour certains d'entre eux de côtoyer, de pénétrer les hautes sphères du pays, et de se livrer en interne à une lutte pour la reconnaissance, le prestige ou le pouvoir, parfaitement humaine, ainsi que l'a bien montré Axel Honneth. 

Ajoutez à cela le poids structurel du capital actionnarial dans les médias privés, celui de l'homogénéité sociale et culturelle des journalistes/cadres/politiciens pour le public... Vous obtenez grosso modo, suffisamment d’éléments pour expliquer que les médias, majoritairement, auront tendance à suivre les puissants, et à mépriser les outsiders autant que les anciennes gloires déchues. Ce n'est pas toujours vrai.

Mais ça l'est presque toujours.

Lire la suite 3 commentaires

jeu.

05

janv.

2017

Privatisation de la Santé : Philippe Chalmin invente le concept de « radio de confort » (BFM Business)

Avez-vous remarqué comme les langues se délient, ces derniers temps, sur la Sécurité Sociale ?

François Fillon est sorti du bois... et même s'il a dû y retourner momentanément, le « débat » est engagé.

 

Et, sur les plateaux médias aujourd'hui, il est aujourd'hui de bon ton, en France, de dénoncer l'affreux monopole ou les vestiges socialisés hérités de l'après guerre. 

Comme toujours, il faut avancer, et vivre (et mourir) avec son temps.

Lire la suite 2 commentaires

On en reparle...

résultats élections européennes 2014 france populisme FN UMP PS FDG